Home / Actualité / Politique / Toumba, Dadis, les victimes du 28 septembre et le droit de vérité priés d’attendre

Toumba, Dadis, les victimes du 28 septembre et le droit de vérité priés d’attendre

Le procès sur le massacre du 28 septembre 2009 avait été annoncé avant la fin de l’année dernière, mais cette promesse du Grade des Sceaux attend d’être réalisée. Certainement parce qu’il manquait de sous à prendre.

Les partenaires du pays n’ont pas encore décidé d’y mettre de l’argent. Le président du Parlement Kory Kondiano a vu le budget passer sans aucune colonne pour cette affaire.

Le fameux Comité de pilotage est en place.  Officiellement. Au ministère de la Justice, le sujet, on ne l’évoque que montrer patte blanche.

Le ministre Cheick Sako a bien souvent exprimé sa bonne volonté. Toumba et Cie ne seront jugés que lorsque le temps de l’organisation morale, matérielle et financière du procès se présentera.

A quelle date précisément? On le saura un de ces jours lorsqu’une voix autorisée le dira haut au palais. Car, partout, même à la Haye où est maintenu l’ivoirien Gbagbo, seule la volonté politique prime.

Le Populaire

Ceci pourrait vous interesser

Kaporo-Rails : MTN-Guinée assure ne pas être associée à l’achat des domaines litigieux

Suite à la déclaration numéro 6 publiée le 16 septembre par les victimes de Kaporo-Rails, ...