Home / Culture / Le Centre Culturel Franco Guinéen dans la ferveur des 20 ans de son existence…

Le Centre Culturel Franco Guinéen dans la ferveur des 20 ans de son existence…

29 Juillet 1999- Décembre 2019, cela fait pratiquement 20 ans que le centre culturel franco guinéen (CCFG), baptisé « Espace Sory Kandia Kouyaté » est officiellement inauguré. Deux chefs d’Etats, à l’époque, en l’occurrence, le feu Général Lansana Conté de la Guinée, et Jacques Chirac de la France, présidaient la cérémonie d’ouverture de ce complexe culturel.

Du 5 au 7 décembre 2019, le centre culturel Franco guinéen célèbre ses années d’exigence. L’initiative est de la direction générale de cet espace culturel implanté au pied du Pont Historique 8 novembre, au seuil de Kaloum, la commune administrative et de grandes affaires de la Capitale Conakry.

Les festivités de cet anniversaire ont ainsi démarré ce jeudi, dans l’enceinte même du CCFG. Une soirée institutionnelle sur invitation bien sûr, était au programme. L’assistance a eu droit aux discours diplomatiques de l’Ambassade de la France en Guinée et les autorités du pays en charge de la culture. La rencontre a mobilisé plusieurs ambassadeurs en poste à Conakry, acteurs du monde culturel, mais aussi journalistes.

« Sur notre planning d’activités pour cette entrée, le mois de décembre est mieux choisi pour célébrer cette date. Ça va se dérouler sur deux jours », a déclaré le Directeur Général dudit centre, Dominique MAILLOCHON.

Prenant la parole, le diplomate français en poste à Conakry a tenu à magnifier l’utilité du Centre Culturel Franco Guinéen.

« Ce soir, nous sommes réunis pour célébrer le 20èm anniversaire de ce bel établissement culturel binational, connu de tous par son acronyme (CCFG). A travers la création de cet établissement, la France et la Guinée, ont souhaité à l’époque, donné un signal fort visant à renforcer durablement la coopération artistique et culturel entre les deux pays » a rappelé Jean Marc Grogurin.

Sur les objectifs assignés au CCFG par ses fondateurs, il s’agissait d’abord de constituer un centre de rayonnement, et d’échanges d’idées entre tous les hommes. De participer à l’épanouissement des sciences, des Arts et des Lettres. De mettre à la disposition des ressortissants Français-Guinéens, les moyens de parvenir à une meilleure connaissance respective des patrimoines culturels des deux pays. De l’avis de l’Ambassadeur Français, tous ces objectifs ont été atteints.

« Le centre culturel Franco Guinéen s’est imposé. Il est devenu la scène artistique de référence de la Capitale. Ainsi, être programmé pour la première fois au CCFG représente souvent un tremplin, une véritable opportunité pour les jeunes artistes guinéens », a-t-il déclaré.

Absent du pays, c’est le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, qui a représenté celui en charge de la Culture, Sanoussy Bantama Sow. Dans son discours, Mouctar Diallo a attesté de son côté, que depuis l’inauguration de ce centre par les deux anciens présidents des différents pays amis de longue date, le CCFG a connu un réel développement, et cela, il le justifie par les chiffres et les réalisations.

« Le centre Culturel Franco Guinéen contribue efficacement au rayonnement de l’Art et de la Culture. Je dirais même de la science. Justement, cet espace, combien important, est témoin de grands évènements dans tous les domaines, et contribue au rayonnement des cultures françaises et guinéennes. Au-delà, nous constatons aussi que ce centre abrite beaucoup d’évènement des autres pays » a discouru le représentant du ministre Bantama Sow à cette cérémonie, en présence de la cheffe de Cabinet du Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Dame Bah, Fatoumata Conté.

Après les discours, s’en est suivi des prestations artistiques pluridisciplinaires. Le célèbre Pianiste classique Français, Maxime Zecchini et le célèbre conteur guinéen Moussa Doumbouya, alias « Petit Tonton » se sont produits sur scène Momo Wandel Soumah du CCFG. Ils ont en leur manière, magnifié les liens de coopération culturelle entre la Guinée et l’hexagone. La cérémonie a été clôturée par la coupure d’un gâteau et un cocktail offert pour la circonstance aux invités d’honneur.

Demain samedi, un concert gratuit est prévu dans la cours du complexe Culturel avec au menu, une brochette d’artistes comme : Syra Condé, Soul Bang’s, Manamba Kanté, Cheick Omar, Maxime Zecchini, Djani Alpha et tant d’autres.

 

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Cellou Dalein adresse ses condoléances à la famille de Kadè Diawara…

Décédé vendredi dernier des suites de maladie à l’hôpital Ignace Deen, la chanteuse Hadja Kadè ...