Home / Actualité / Politique / Gouvernance : Alpha Condé et sa vieille habitude… (Coup de gueule)

Gouvernance : Alpha Condé et sa vieille habitude… (Coup de gueule)

Apparemment il n’en finira point avec. Malgré tous les critiques acerbes des médias, de la société civile et même de la classe politique d’opposition, le chef de l’Etat, Alpha Condé est loin d’en finir avec une de ses vieilles habitudes. De 2010 à nos jours, la gestion de l’administration dans la nomination des cadres du Gouvernement, s’effectue toujours avec le même système. Recycler, affecter, ou encore muter, après être limogés d’une fonction à une autre. Le phénomène est une réalité. Et d’aucuns se demandent si la Guinée est en manque de cadres compétents ? Pourquoi sont-ils les mêmes qu’ont nomment à des postes de responsabilité publique ?

En Guinée, bien que c’est difficile d’y croire, mais depuis 2010, ce sont presque les mêmes têtes qui dirigent l’administration publique. De nomination en nomination, d’affectation en affectation, des mécontentements sont constatés. Dans le camp des oubliés, si les uns expriment leurs déceptions, d’autres par contre manifestent souvent leurs malaises après chaque décret du locataire du palais Sékhoutouréya.

Depuis qu’il a été élu à la tête de la magistrature suprême du pays, Alpha Condé a eu trois Premiers Ministres. De Mohamed Said Fofana, à Kassory Fofana, en passant par Mamady Youla, c’est le même scénario. Plusieurs ministres ont été nommés, des années après, certains ont été limogés, mais qui seront plus tard remorqués dans un ministère, ou au garage du Gouvernement en tant que conseillers à la Présidence de la République. Que feront-ils ? Peut-être conseillé ? Ce n’est pas si sûr. Puisqu’on se demande s’ils sont écoutés par le maitre suprême.

Cela désole d’autant plus, que la question mérite d’être posée. Le Président Condé minimise-t-il les capacités intellectuelles loin de son entourage ?  Ne croit-il pas aux autres guinéens qui souhaitent mettre leurs capacités au service du peuple ? Le « Oui » est soutenu par ses détracteurs, et le « Non » pour ses multiples soutiens. Apparemment, ça sera une suite jusqu’à la fin de son règne.

Les nominations des anciennes patronnes du Port Autonome de Conakry en font foi. Mais aussi celles de l’ancien ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté alias K², au poste de président du Conseild’administration de la Loterie nationale de Guinée, et deux de ses anciens collègues qui ont aussi été nommés en qualité de membres dudit conseil. Oumou Camara, ancienne ministre des Travaux publics et de Jean René Camara, ancien ministre de la Pêche, ont tous bénéficié une nouvelle fois donc de la confiance de l’unique maitre de la Présidence.

Ces différentes nominations interviennent à moins d’une semaine après celle d’Aminata Sylla, ancienne conseillère à la présidence, en charge des questions du secteur privé, au poste de directrice générale de la Lonagui en remplacement de Lansana Chérif, révoqué de ses fonctions pour malversations financières.

Alpha va-t-il changer enfin de stratégies, pour offrir à d’autres guinéens la chance de prouver leurs compétences en faveur de la Guinée ? La Réponse souffre d’une ambigüité sans merci.

Alpha Madiou BAH

Journaliste, Analyste Politique.

(+224) 621 861 269

bahalphadaf@gmail.com

Ceci pourrait vous interesser

People : Black M fait des confidences sur son fils né prématurément

Le rappeur français, d’origine guinéenne, Black M et son épouse Léa Djadja ont accordé le ...