Home / Actualité / Echos de nos régions / Elections législatives du 16 février 2020: l’UDD de Bah Oury va participer au scrutin !

Elections législatives du 16 février 2020: l’UDD de Bah Oury va participer au scrutin !

Les dés sont jetés, et le parti de l’ancien vice-président de l’UFDG ne compte pas se faire conter. Les élections législatives qui auront lieu le 16 février 2020, n’ont pas fini de dévoiler leurs dessous. Et pour cause : l’Union pour la Démocratie et le Développement, de Bah Oury, sera bel et bien à ce rendez-vous, qui va permettre aux guinéens de renouveler leur parlement.

Interrogé ce mardi dans l’émission « Choc des idées » de la Radio Global FM, l’opposant Bah Oury a dévoilé les ambitions de son nouveau parti. Il a annoncé la participation de sa formation politique aux prochaines élections législatives, dont la date a été entérinée par le chef de l’Etat, en convoquant le corps électoral.

Même si l’UDD est un jeune parti, l’opposant Bah avoue tout de même qu’ils (membre de l’UDD) vont mouiller le maillot  pour obtenir des sièges à l’Assemblée nationale.

« Nous drainons des handicaps pour un jeune parti qui doit se construire et mettre ses structures un peu partout. Mais pour l’intérêt du pays, nous nous engageons à aller aux élections » a confié l’ancien ministre de la Réconciliation Nationale.

Dans son combat, Bah Oury, entend mettre tout en place pour convaincre les jeunes électeurs à aller voter pour l’intérêt du pays.

« Nous ferons en sorte que les jeunes s’impliquent dans le processus électoral en récupérant leurs cartes d’électeur et en participant au vote pour conforter la volonté de changement qui s’exprime actuellement dans le pays pour une nouvelle façon de gouverner la Guinée » a confié l’ex numéro 2 du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo.

Et d’ajouter: « nous participerons aux législatives. Et, avec l’aide de Dieu, nous nous battrons pour avoir une représentation significative » a-t-il promis.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Le Sénégal sous le choc après la disparition de Pape Diouf

Il est 20 heures ce 31 mars au Sénégal. Le couvre-feu destiné à endiguer la pandémie du ...