Home / Actualité / Echos de nos régions / Consultations nationales : la PENAPIC remet un mémo au premier ministre Kassory Fofana…

Consultations nationales : la PENAPIC remet un mémo au premier ministre Kassory Fofana…

La situation politique de la Guinée interpelle toutes les franges de la population : hommes politiques, acteurs de la société civile, citoyens et cet état de fait a créé une situation de crispation dans les relations politiques et sociales.

Or le contexte devrait être à la décrispation, réduire les tensions pour établir une paix sociale durable.

La PNAPIC plateforme nationale de participation et d’initiative citoyenne a toujours œuvré pour la décrispation du climat politique et social de notre pays à travers le dialogue et la concertation.

Au titre des consultations et au regard du travail déjà entamé sur le terrain par la PNAPIC, la plateforme a jugé judicieux de faire des propositions allant dans le sens de sa position.

Sur le plan de la constitution

Le constat est que malheureusement notre système électoral peine à se départir de la dictature des partis politiques. De ce fait, il n’est point prévu les candidatures indépendantes aux élections nationales : Législatives et présidentielle :

–        La prise en compte des candidatures indépendantes dans la nouvelle constitution.

–        Réserver les modifications significatives de la constitution qu’au REFERENDUM.

–        Instaurer la formation obligatoire à l’éducation civique et le service civique dans les programmes scolaires et universitaires.

–        Le renforcement et l’institutionnalisation de la décentralisation, de la déconcentration, et la participation citoyenne comme principes fondamentaux de la gouvernance publique sur le territoire national. Et cela à tous les niveaux (Régions, Préfecture, Commune urbaine et rurale) ; tout en conservant le caractère Unitaire de l’Etat.

– Renforcer les droits humains de la troisième génération.

–  Réaffirmer l’engagement historique panafricain de la Guinée.

–   Trouver la parité ou le quota des femmes et les jeunes dans les organes (Exécutif et Législatif du pays).

Sur le plan électoral

 –   La prise en compte de la densité de population dans les élections législatives pour déterminer le nombre de députés par circonscription et que le code électoral tienne compte de la représentation uninominale pour le choix des députés

Sur le plan politique

–   La mise en place d’un organe consultatif de contrôle du financement et des dépenses des partis politiques

Cet organe sera constitué d’acteurs de la société civile et des représentants des partis politiques

Sur le plan social

 –  Promouvoir la société civile en la protégeant contre la politisation à outrance.

–   Subventionner la société civile guinéenne pour l’aider à sortir de sa situation financière désastreuse et du rôle de prestataire pour les institutions internationales.

–   Organiser des assises nationales sur l’orientation des programmes de société du gouvernement.

Au titre des recommandations

La PNAPIC, plateforme de participation et d’initiative citoyenne recommande :

–   Le lancement des concertations avec les acteurs sociaux à l’intérieur du pays sous l’égide de la PNAPIC dès le mois d’octobre

–  Tenue des assises sur la gouvernance en Guinée qui sera une plateforme de débat entre acteurs politiques et acteurs sociaux

Fait à Conakry, le Mercredi 18 Septembre 2019

 Le Coordinateur National

 

Ahmed Sékou Traoré

Ceci pourrait vous interesser

Situation politique tendue en Guinée : Ibn Chambas chez Cellou Dalein Diallo…

S’achemine-t-on tout droit vers un retour autour de la table de négociations entre partisans d’Alpha ...