Home / Actualité / Politique / Entre la peur et l’hésitation du pouvoir, nous devons agir à temps ! (Par Aliou Bah)

Entre la peur et l’hésitation du pouvoir, nous devons agir à temps ! (Par Aliou Bah)

Un homme politique qui a confiance à sa popularité et se sent fort, ne se cache pas derrière des combines dignes des méthodes communistes pour dérouler son agenda. Alpha Condé par son système de gouvernance a semé délibérément le germe de la division entre les communautés, l’extrême pauvreté dans la couche féminine et la dépendance au sein de la jeunesse pour en faire des proies faciles a sa manipulation politicienne.

Au-delà, par la violence de son régime et le nombre de victimes a son actif, le traumatisme physiologique a rendu nos compatriotes résignés et désespérés confiant leur sort a un destin hypothétique.

En effet, Les femmes à qui ont fait brandir des pancartes et les jeunes qui rôdent dans les couloirs des ministères pour prendre des miettes auprès des cadres corrompus à des fins de propagande, ne sont que des victimes du système. Ils doivent être sauvés par ceux qui ont compris le jeu du pouvoir afin que tous ensemble l’on évite à notre pays de sombrer dans une nouvelle dictature.

C’est d’ailleurs honteux et cynique d’utiliser des couches sociales vulnérables pour dérouler un agenda politique démoniaque.

Tout ceci prouve que notre président a 81 ans “hors taxes”. Sinon il aurait compris que ce type de stratégies ne passe plus au sein de l’opinion publique 2.0 et que cela ne lui garantira que les applaudissements d’un petit groupe d’opportunistes qui profitent de son régime en lui faisant croire que ses désirs sont des versets bibliques et coraniques.

Enfin, tout porte à croire que le pouvoir du RPG n’a pas le courage de son projet politique suicidaire. Étant donné que l’instabilité de l’ensemble de nos institutions risque de se transformer en menace existentielle pour notre démocratie, Il appartient à la jeunesse consciente et ambitieuse de prendre le leadership pour ramener la confiance en l’avenir auprès de nos compatriotes. Cela passera par un ensemble d’initiatives urgentes à entreprendre.

Voici quelques propositions :

  • Procéder a une évaluation lucide de la situation chaotique en perspective. Cela nous permettra de mettre toutes les hypothèses sur la table, anticiper sur les événements et envisager éventuellement toutes les options. Étant donné que seul le pouvoir arrête le pouvoir, le rapport de forces doit s’inverser pour que la peur change de camp.
  • Créer une dynamique politico-sociale pour éliminer ce qui est devenu un obstacle a l’épanouissement démocratique de notre pays; c’est à dire l’obsession d’un homme et son clan a vouloir garder le pouvoir a n’importe quel prix.
  • Mettre en marge nos egos politiques et mesquineries citoyennes pour ensemble faire face à la menace commune. Une telle démarche permettra de préparer les gardes fous nécessaires pour étouffer les velléités de déstabilisation ou de récupération de la dynamique.
  • Établir une liste nominative de tous les responsables administratifs et politiques promoteurs et soutiens de tout projet qui vise à maintenir Alpha Condé au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat en 2020. Quelle que soit la formule. À ce niveau, les médias républicains doivent prendre les devants en matière d’information, de dénonciation et de stigmatisation.Sachant bien qu’une derive dictatoriale serait une menace pour les fondamentaux de la république, alors personne n’en sera épargné. C’est pourquoi il faut absolument arrêté de traiter cette question que sous l’angle politique.

Aliou BAH

Président de l’organe provisoire de direction du MoDeL

Ceci pourrait vous interesser

Le Centre Culturel Franco Guinéen dans la ferveur des 20 ans de son existence…

29 Juillet 1999- Décembre 2019, cela fait pratiquement 20 ans que le centre culturel franco ...