Home / Actualité / Politique / Union pour le Progrès de la Guinée : Alfred Matos, ‘’président déchu’’ n’a pas dit son dernier mot !

Union pour le Progrès de la Guinée : Alfred Matos, ‘’président déchu’’ n’a pas dit son dernier mot !

Court-on tout droit vers une déchirure totale au sein de l’Union Pour le progrès de la Guinée (UPG), parti de l’ancien Premier Ministre sous la transition militaire, Jean Mari Doré ? Tout porte à croire. Alors qu’un congrès vient d’être organisé élisant l’ancien commissaire de la Ceni, Jacques Bonémy président, Me Alfred Matos, président destitué n’a pas dit son dernier mot.

Lors de son séjour à Paris, le notaire de fonction, Alfred Matos était entré en contact avec notre rédaction. Il avait promis de répliquer dès son retour à Conakry.

Ce mercredi 13 mars 2019 donc, les partisans de Me Alfred de Matos se réunissent à leur siège pour se décider. On ignore pour le moment si leur président est de retour ou pas. Certains de ses proches nous rassure qu’il pourrait être présent à cette imminente rencontre.

Après donc son éviction, c’est une forme de réplique qui serait en cours. Le président destitué, qui, déjà n’a pas épuisé son mandat qui est de 4 ans, promet de réagir fermement.

Sauf que cette rencontre s’annonce violente entre les partisans de Matos et de Bonémy. Un rassemblement inédit est constaté par les représentants des médias déployés sur place pour constater les faits.

Dans le camp d’Alfred Matos, on maintien mordicus que c’est celui-ci qui doit présider aux destinées de l’Union pour le Progrès de la Guinée. De l’autre côté on promet de sévir. Une tension se dessine donc à l’horizon.

Sur les lieux, on peut constater des véhicules de la CMIS, présent sur les lieux.

Nous y reviendrons…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Internet: les 10 pays les plus connectés d’Afrique

Maroc, Kenya ou Tunisie ? La palme du plus fort taux d’accès à internet en Afrique ...