Home / Actualité / Politique / Situation politique en Guinée : l’opposition doit-elle changer de stratégie?

Situation politique en Guinée : l’opposition doit-elle changer de stratégie?

La situation actuelle de la Guinée dépasse tous les commentaires. Alors qu’un bras fer oppose le parti au pouvoir, à une frange de la société civile et l’opposition, des risques de tensions se faufilent à l’horizon. Et pour cause : la situation à la CENI au niveau du fichier électoral, et le projet de nouvelle constitution en débat dans le pays depuis plusieurs mois, seraient les véritables sources de problèmes, qui pourraient virer autrement.

Pour sortir victorieuse du combat qu’elle mène, que doit faire l’opposition ? Pour le parti GeCi, les opposants au régime d’Alpha Condé doivent changer de stratégie.

Suite à la manifestation pacifique réprimée à N’Zérékoré le jeudi 13 juin, il est temps de repenser la stratégie globale de l’opposition,  afin de protéger les populations, peut-on lire dans une déclaration que le parti a rendu public.

« La meilleure formule serait de se retirer immédiatement des institutions, la CENI et le Parlement principalement. A charge pour les Partis politiques concernés, d’exclure les récalcitrants de leurs rangs » estime Fodé Mohamed Soumah.

Dans sa compréhension de l’évolution des choses, le leader du parti Génération Citoyenne ajoute que les partis politiques concernés et toutes les forces sociales devraient s’accorder sur une stratégie commune, qui pousserait le pouvoir à organiser les législatives en 2019, ou le risque d’écourter le mandat en cours.

« Il n’est pas question de laisser le Président Alpha Condé se défausser sur la CENI et l’Assemblée Nationale »  a-t-il lancé.

Dans cette démarche de changement de stratégie, la CENI est la cible, tout comme le pouvoir est l’adversaire. Mais, a-t-il insisté, à force de tergiverser, « nous risquons de tomber dans une guéguerre entre opposants-forces sociales-société civile… qui fait partie de leurs prévisions », a prévenu, l’opposant.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Kaporo-Rails : MTN-Guinée assure ne pas être associée à l’achat des domaines litigieux

Suite à la déclaration numéro 6 publiée le 16 septembre par les victimes de Kaporo-Rails, ...