Home / Actualité / Politique / Sidya Touré prévient : « à partir du moment où Alpha Condé dit qu’il a confiance à la CENI, moi Sidya… »

Sidya Touré prévient : « à partir du moment où Alpha Condé dit qu’il a confiance à la CENI, moi Sidya… »

Alors que son adresse à la nation, le président Alpha Condé a mandaté son premier ministre pour ce dernier soutienne la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et les acteurs du processus électoral, Sidya Touré vient de mettre en garde les commissaires de l’institution en charge d’organiser des élections dans le pays.

C’était lors de la clôture des assises du conseil national des jeunes de l’UFR ce samedi au siège du parti à Matam. Dans son discours, teinté de dénonciations, Sidya Touré, ancien haut représentant du chef de l’Etat, a donné des instructions fermes aux différents délégués venus des communes de Conakry et de l’intérieur du pays.

Le leader de l’Union des Forces Républicaines, qui s’oppose à tout projet de référendum a invité ses partisans à restés mobilisés et à redoublés de vigilance. Cela, pour s’opposer à toute organisation des élections législatives avant l’assainissement du fichier électoral. Sidya Touré voit une manœuvre en cours orchestrée par le pouvoir en place et la tête de la CENI en vue d’offrir la majorité des 2/3 au parti présidentiel à l’Assemblée nationale. Ce qui d’après son analyse, ouvrirait un grand boulevard pour un changement de constitution via le parlement.

«A partir du moment où Alpha Condé dit qu’il a confiance à la CENI, moi Sidya je dis que je n’ai plus confiance à la CENI, c’est fini (…) » a déclaré le candidat malheureux aux élections de 2010 et 2015.

Mais l’ancien Premier Ministre est droit dans ses bottes. La CENI est déjà alertée dira-t-il devant ses partisans.

« Nous avons déjà commencé à le dire à la CENI, le mouvement qui s’est levé en Guinée pour empêcher que ce pouvoir se perpétue, sera dirigé contre n’importe quel organisme qui voudra faire ce travail à son compte (…) Alors, nous serons prêts pour  affronter et la CENI et tous ceux qui sont derrière par rapport à ça parce que c’est leur plan B», a soutenu le champion de l’UFR, arrivé troisième lors des dernières élections législatives de 2013.

Comment l’UFR compte-t-elle s’y opposer au cas où le processus ne s’afficherait en sa faveur ?

«Et la CENI, et ses démembrements, tout ce qu’il y a l’intérieur du pays concernant le processus électoral, tout sera bloqué tant qu’on n’aura pas fini de  nous entendre sur cette question», signe et persiste Sidya Touré, qui appel de nouveaux ses militants et Sympathisants à la mobilisation pour une grande riposte.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Kaporo-Rails : MTN-Guinée assure ne pas être associée à l’achat des domaines litigieux

Suite à la déclaration numéro 6 publiée le 16 septembre par les victimes de Kaporo-Rails, ...