Home / Actualité / Echos de nos régions / Selon le FNDC, 1.500.000 personnes sont sorties dans la rue ce jeudi pour s’opposer contre le projet de troisième mandat

Selon le FNDC, 1.500.000 personnes sont sorties dans la rue ce jeudi pour s’opposer contre le projet de troisième mandat

Le jeudi 24 Octobre 2019 restera dans les annales des manifestations citoyennes pour la postérité. De mémoire de guinéens, jamais une manifestation n’a rassemblé autant de monde. 

Ce sont environ 1.500.000 personnes, femmes, hommes, vieux et vieilles, jeunes et moins jeunes, qui sont descendus dans la rue pour manifester pacifiquement leur opposition au coup d’état constitutionnel du pouvoir d’Alpha Condé.

Le FNDC se félicite de cette véritable déferlante humaine qui a afflué de tous les quartiers de Conakry et de plusieurs villes du pays, sans distinction de condition, de profession, de conviction, avec un seul mot d’ordre : « Non au troisième mandat et Liberté pour nos camarades injustement emprisonnés ! ».

Le FNDC remercie vivement les manifestants qui ont exercé, à travers le pays, leur droit constitutionnel de manifester avec responsabilité, maturité et civisme.

Cette grandiose manifestation prouve ainsi au monde entier que l’expression « envoyer les manifestants à la boucherie » ne peut être employée que si ces derniers trouvent en face d’eux des bouchers au lieu des forces de l’ordre censées maintenir l’ordre conformément à la loi.

Le FNDC déplore néanmoins le malheureux accident de circulation ayant conduit à la mort d’un motard et un blessé grave. Nous présentons nos sincères condoléances à la famille endeuillée. Puisse son âme connaître le repos éternel.

La mobilisation d’aujourd’hui est aussi une forme de reconnaissance du peuple de Guinée à l’endroit de tous les martyrs de la liberté et de la démocratie en Guinée, notamment les 12 personnes arrachées à l’affection de leurs familles par le pouvoir de Monsieur Alpha Condé depuis la création du FNDC, dont le jeune Mouctar Condé, première victime froidement abattue à N’Nzérékoré.

L’engouement du peuple de Guinée pour ce rendez-vous avec son histoire démocratique est le plus beau soutien que l’on puisse apporter aux sacrifices consentis par nos compatriotes injustement arrêtés et condamnés. Plus fondamentalement, la mobilisation de ce 24 octobre contre le projet de changement de Constitution pour un 3ème mandat est la continuité du « NON » du 28 Septembre 1958.

Peuple de Guinée, que de chemin parcouru depuis le 3 Avril 2019, date de la création du FNDC. Que d’avancées réalisées face au mépris et à l’arrogance du pouvoir qui, hier, était sourd à nos revendications les plus basiques, y compris le droit de manifester !

Nous venons de remporter une bataille dans la rue contre le régime dictatorial et mafieux d’Alpha Condé, mais le combat doit se poursuivre, avec toujours plus de vigueur et de détermination, jusqu’à l’abandon du projet de changement de Constitution, la libération immédiate de Abdourahmane Sanoh, de ses compagnons ainsi que tous les citoyens dont le seul tort est de s’être érigé contre ce projet funeste de troisième mandat.

Restons mobilisés pour la poursuite des manifestations dans les prochains jours. 

Ensemble, Unis et Solidaires, Nous vaincrons !

Conakry, le 24 octobre 2019

Ceci pourrait vous interesser

Depuis la prison, Elie Kamano écrit: « le silence coupable des artistes face à une situation dramatique… »

Depuis sa cellule, où il séjourne depuis plusieurs semaines, après avoir été condamné par la ...