Home / Actualité / Politique / Reprise des manifestations politiques : Alpha Condé répond à ses opposants…

Reprise des manifestations politiques : Alpha Condé répond à ses opposants…

Face à l’appel du Front national pour la Défense de la Constitution qui invite les guinéens dans la rue dès le lundi 14 octobre prochain, le chef de l’Etat guinéen, compte-t-il renoncer à son projet de nouvelle constitution ? Pas si sûr ! Alpha Condé vient de répondre à ses opposants.

Ce mercredi 09 octobre, le Président de la République a prévenu qu’il n’a peur de personne. Après avoir défié les régimes de Sékou Touré et de Lansana Conté, Alpha Condé n’a donc pas froid aux yeux.

« Je n’ai peur de rien. On se connaît. Personne ne peut me faire peur, encore moins aux guinéens. Je n’ai pas eu peur de Sékou Touré, ni de Lansana Conté, encore moins les militaires. Je n’ai peur que de Dieu », a prévenu le locataire du Palais Sékhoutouréya.

Ce mercredi soir, le premier ministre, Kassory Fofana a remis au chef de l’Etat le rapport synthèse sur les consultations nationales. Sauf que les opposants au projet de modification constitutionnel affichent une certaine fermeté. D’où l’annonce de la reprise des manifestations sur l’ensemble du territoire national. Au même moment, la Coalition Démocratique pour une Nouvelle Constitution (CODENOC) invite l’Etat à prendre ses responsabilités, tout en qualification la déclaration du FNDC d’appel à l’insurrection et à un coup d’Etat contre un régime légitimement et légalement établi. Selon Alpha Condé, la démocratie autorise la marche. Mais, les manifestants ne doivent pas empêcher les autres citoyens de circuler librement.

« Personne ne peut accepter qu’on détruise les biens d’autrui », a vertement déclaré le chef de l’Etat.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

An 60 de la Féguifoot: Mamadou Antonio Souaré rend hommage aux anciennes gloires du football guinéen (Déclaration)

A l’occasion de la célébration des 60 ans de création de la Fédération guinéenne de ...