Home / Actualité / Politique / Report des élections législatives : comment réagit le camp d’Alpha Condé ?

Report des élections législatives : comment réagit le camp d’Alpha Condé ?

Comme on pouvait s’y attendre, les élections législatives ne vont finalement pas se tenir le 28 décembre de cette année. L’annonce a été faite ce lundi 21 octobre 2019 par Hubert Tieman Coulibaly, envoyé spécial de l’Organisation Internationale de la Francophonie à Conakry à travers un point devant le président de la commission électorale nationale indépendante, Me Salifou Kébé. Mais comment réagit le camp présidentiel face à cette annonce ? Notre rédaction a interrogé Dr Saliou Bella Diallo, porte-parole de la mouvance.

Le report de la date du 28 décembre intervient après que le chef de l’Etat n’ait pas pris de décret pour convoquer le corps électoral comme le stipule la loi. A en croire l’ancien ministre des affaires étrangères du Mali, Hubert Tieman Coulibaly, la CENI travaillera elle-même à approfondir les diligences qui sont en cours pour le déploiement des équipes pour les opérations, la collecte des données. De la même manière elle continuera la réflexion pour déterminer un nouvel agenda concernant les consultations pour l’élection des députés.

« Vous savez que la CENI c’est l’institution chargée de gérer les élections et le référendum en Guinée. Donc, on ne peut pas se substituer à elle. Quand elle annonce quelque chose librement, c’est à elle de se justifier pourquoi ce n’est pas tenable. Nous au niveau de la mouvance, nous avons dit que, étant donné que la CENI n’est pas du tout forcée de choisir le 28 décembre 2019, nous pensons avec l’expérience qu’elle a accumulée durant des années, la connaissance depuis longtemps à travers les différents dialogues, (les cinq dialogues que nous avions eu à faire avec elle tout au long du comité de suivi ndlr), nous la connaissons expérimentée et dotée de tous les moyens nécessaires, matériels, humains, financiers. Et la technicité humain dont elle est armée, lui permet d’affirmer des choses fiables, lui permettant de tenir son parie. Mais qu’à cela ne tienne, si elle dit et comme elle l’a dit que ces élections ne sont plus tenables à la date indiquée, en tant que porte-parole de la mouvance présidentielle, nous ne pouvons que nous aligner derrière ses affirmations. Il n’y a pas une autre institution qui se substitue à elle. Ce que nous pouvons lui dire, c’est de faire tout possible, pour qu’au plus tôt que possible, que l’organisation des élections législatives ait lieu pour que nous puissions être dotés d’une assemblée digne de ce nom,  nous permettant avec une majorité absolue de mener toutes les actions qui respectent vraiment la démocratie nous permettant d’observer une courbe toujours croissance pour la qualité et l’évolution de la démocratie en Guinée » a réagit le leader du parti AFIA au micro de Globalguinee.info.

Selon le missionnaire de l’OIM en territoire guinéen, le report de la date annoncée, il y a deux mois, est dû à des problèmes d’ordre technique et doit falloir régler avant de donner une nouvelle date. Il succède à l’annonce de la communauté internationale qui demande un dialogue inclusif pour un processus électoral transparent en Guinée. Et également, celle du chef de l’Etat invitant le Gouvernement à la réouverture du comité de suivi pour un dialogue franc et sincère. A propos, Dr Saliou Bella Diallo ne nie point l’évidence. C’est le président qui a tendu la main récemment à l’opposition disant retrouvons-nous, tranche-t-il.

« Moi j’ai eu la chance d’assister aux cinq dialogues qui ont eu lieu ici. Je connais les problèmes nébuleux que ces cinq dialogues ont pu régler. Ce ne sont pas ceux qui sont en présence qui ne peuvent être régler. Une fois que nous allons nous retrouver autour d’une même table, nous allons transcender toutes ses difficultés et tirer les solutions qu’il faut à tous ces problèmes qui se posent. L’optimisme est permis. Nous connaissons les cadres qui sont à l’opposition, nous connaissons aussi les cadres qui sont avec nous à la mouvance présidentielle. Les partenaires au développement n’ont jamais fait défaut pour nous apporter les appuis nécessaires, ainsi que les institutions républicaines concernées aux dialogues » estime l’ancien ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Éliminatoires CAN 2021: la Guinée bat la Namibie à domicile, première victoire pour Didier Six !

Le Syli national de Guinée s’est imposé à domicile ce dimanche 17 novembre 2019, face ...