Home / Société / Pèlerinage 2019 : comment le gouvernement veut alléger les souffrances des pèlerins guinéens ?

Pèlerinage 2019 : comment le gouvernement veut alléger les souffrances des pèlerins guinéens ?

En Guinée, le hadj de chaque année offre des spectacles qui dépassent tout commentaire. Le voyage vers le lieu saint de l’islam pour les fidèles musulmans guinéens, connait souvent des dysfonctionnements majeurs. Pour l’année 2019, le chef de l’Etat a pris une importante décision lors d’une session du conseil des ministres, et a instruit à son ministre des Transports d’organiser des journées nationales de concertation sur le Hadj. C’est ce qui fut fait ce mardi 19 mars 2019 à Conakry.

Dans la salle 28 septembre du palais du peuple, Alpha Condé, le dirigeant guinéen a présidé le lancement des travaux de ses journées nationales de concertation sur le hadj 2019. Le locataire du palais Sékhoutouréya a déploré le fait que d’après lui, les pèlerins guinéens sont ceux qui souffrent le plus parmi les pèlerins africains qui effectuent un déplacement chaque année du côté de l’Arabie Saoudite, pays d’accueil.

Autre fait que déplore Alpha Condé, ce sont les combines, les malversations et copinages dans l’organisation des différents Hadj auxquels ont pris part.

« Il y a trop de combines, de malversation et de copinage dans l’organisation. On ne va pas à la Mecque pour faire du commerce, on va à la Mecque pour accomplir son devoir religieux. Tout le monde doit travailler dans la transparence, que ça soit les ministres mais aussi les imams. Quand on doit envoyer 200 personnes, on se retrouve avec 300 personnes, chacun vient avec le nom de quelqu’un. Après, on est dépassé, tout ça ne sera plus possible » a fustigé Alpha Condé, ajoutant qu’il a donné des instructions à son ministre.

« J’ai dit au ministre que je veux un débat ouvert pour permettre à tous les gens qui ont des remarques, de parler librement de ce qui ne va pas », a-t-il indiqué.

Courant ces journées de concertations nationales, Alpha Condé dit fonder grand espoir sur les participants. Il dit attendre de ces derniers, toutes les recommandations nécessaires pour soulager les pèlerins guinéens dans leur aventure pilleuse.

Plus loin, le président Condé a annoncé que désormais, les inscriptions pour le Hadj seront élargies dans les régions administratives. Le premier pas sera d’abord franchi de se côté.

« On va commencer dans un premier temps dans les régions, parce que nous ne sommes pas encore bien organisés pour le faire dans les préfectures, il faut se dire la vérité. Ensuite, on va faire en sorte que chacun soit enregistré dans sa préfecture mais l’objectif c’est d’arriver dans les 33 préfectures (…)», a annoncé Alpha Condé devant plusieurs chefs religieux.

A suivre…

Alpha B.

Ceci pourrait vous interesser

Tribune-Dur dur d’être maire issu de l’opposition sous le règne d’Alpha Condé

Comme l’écrivait Tocqueville dans son ouvrage « De la démocratie en Amérique » publié en ...