Home / Actualité / Politique / Mouctar Diallo face à la presse : « beaucoup de jeunes pensent… »

Mouctar Diallo face à la presse : « beaucoup de jeunes pensent… »

C’est un Mouctar Diallo très détendu, aussi long et bavard, qui a exposé devant les journalistes, et certains de ses paires du gouvernement, ce lundi 04 mars 2019, dans un hôtel chic de Conakry, sur les acquis, défis et perspectives de son département depuis la prise du pouvoir par l’actuel locataire du palais Sékhoutouréya, de maintenant, mais aussi des années futures. Le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeunes, a profité de cette conférence de presse, pour éclairer la lanterne des uns et des autres sur les relations de coopérations qui existent entre le ministère qu’il a la charge de conduire et la jeunesse.

D’abord, l’ancien opposant rappel que le ministère de la jeunesse a pour mission, la conception, l’élaboration, la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de jeunesse et de promotion de l’emploi des jeunes et d’en assurer le suivi.

« Le ministère de la jeunesse et de l’emploi jeunes (MJEJ) dans une logique de synergie et de coordination avec les autres acteurs, a pour rôle de promouvoir l’employabilité des jeunes : C’est-à-dire, de contribuer à la création de conditions et à la définition des stratégies d’accueil des jeunes sur le marché de l’emploi. C’est dans ce sens que nous intervenons dans la valorisation et le développement des compétentes requises sur le marché de l’emploi ou encore l’approche de travail à haute intensité de main d’œuvre (HIMO), pour faciliter l’accès à l’emploi des jeunes diplômés, déscolarisés et non scolarisés de 15 à 35 ans », a rappelé le Ministre.

Concernant la perception du rôle, du département, Mouctar Diallo ajoute qu’il lui parait tout aussi important d’apporter une clarification sur cette mission en matière de promotion de l’emploi des jeunes. Alors que pour de nombreux jeunes à la quête de l’emploi sans suite favorable, le ministère de la jeunesse et de l’emploi jeunes est une forme d’agence de recrutement, qui doit les embaucher ou leur trouver directement un emploi public ou privé, le chef de file du parti NFD, recadre le débat.

« Cela n’est pas une compréhension nette. Le ministère n’a pas pour vocation de trouver de l’emploi à chaque jeune individuellement. Notre objectif, est de baliser un parcours jeune qui met l’accent sur le savoir-faire professionnel pour maximiser l’employabilité, et l’esprit d’entreprendre, somme toute le potentiel même du jeune comme vecteur de son insertion socioprofessionnelle et son autonomisation durable », a précisé le chef du département.

Pour Mouctar Diallo, la jeunesse doit être formée, encadrée, et accompagnée certes, mais avant tout dira-t-il dans une communication assez ambigüe, ‘’les jeunes doivent prendre leurs destines en main, se doter des compétences requises sur le marché du travail, être force de propositions et s’affirmer dans l’écosystème économique  en tant que fer de lance de l’innovation à travers l’entreprenariat’’.

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Le Centre Culturel Franco Guinéen dans la ferveur des 20 ans de son existence…

29 Juillet 1999- Décembre 2019, cela fait pratiquement 20 ans que le centre culturel franco ...