Home / Société / Missions de vérification visant un second lot d’établissements publics : le Balai citoyen dénonce des tentatives de blocage

Missions de vérification visant un second lot d’établissements publics : le Balai citoyen dénonce des tentatives de blocage

La Cellule Balai Citoyen dénonce les tentatives de blocage dont fait l’objet la mission de vérification d’un second lot d’établissements publics et parapublics entreprise par Monsieur le Premier Ministre/Chef du Gouvernement Ibrahima Kassory Fofana et l’encourage à poursuivre cette mission capitale de moralisation de la vie publique et de lutte contre la corruption.

La Cellule Balai Citoyen ne peut que s’indigner après les révélations par voie de presse selon lesquelles la dernière initiative du Premier Ministre afin de lutter contre la corruption et les détournements de deniers publics se verrait mise à mal par des pressions d’ordre politiques.

En effet, le Premier Ministre avait récemment écrit au Vérificateur Général (réf. N° 0073/CABP/SP-PM),  pour lui demander d’organiser des missions de vérification administrative et financière auprès d’un second lot de sept établissements publics et parapublics. Ces audits représentent des dispositifs primordiaux de lutte contre la corruption et de moralisation de la vie publique. Malheureusement, au jour d’aujourd’hui, rien n’aurait encore été effectué. Pire encore, alors que les équipes du Vérificateur Général s’attelaient à la conception d’un chronogramme de réalisation et s’apprêtaient à se déployer, il leur aurait été demandé de stopper illico leur progression. Peu importe l’origine de ses injonctions, cela est inacceptable.

Au point de vue de la gouvernance, la Guinée reste aux derniers rangs dans les classements des organisations internationales y afférents. Des Guinéens sont poursuivis, jugés et condamnés pour corruption dans des pays occidentaux, alors en interne, malgré votre volonté politique affichée l’impunité continue de faire lésion en dépit des dénonciations par des acteurs locaux comme des médias et des organisations de la société civile sur des cas de corruption touchant les hauts cadres de l’administration et du Gouvernement.  Les guinéens s’enlisent dans la paupérisation. Les jeunes guinéens grossissent les rangs des migrants. L’accès minimal aux services sociaux de base reste toujours un luxe, contraints à toujours protester pour avoir de l’électricité et de l’eau potable.

Nous encourageons le Premier Ministre à poursuivre cette démarche et l’invitons à redoubler d’efforts afin de faire face à ces obstacles qui étaient prévisibles. Dans l’impossibilité de poursuivre cette mission capitale, nous l’invitons purement et simplement à démissionner. Ces jeux d’influence et pressions d’ordre politiques qui entravent cette mesure phare de lutte contre la corruption doivent absolument être dénoncés et combattus. A défaut, ces calculs politiques finiront par avoir raison de cette opportunité d’assainir et de moraliser la gestion publique dont pourrait hautement bénéficié notre Nation.

Nous demandons au Président de la République de prendre toutes les dispositions en son pouvoir pour que le Premier Ministre puisse librement poursuivre ce travail.

Rien ne peut justifier qu’une minorité continue de s’enrichir frauduleusement sur le dos d’une population qui souffre. Tenter d’enrayer cette mission équivaut à se rendre complice des probables actes de corruption qu’elle entend dévoiler.

Nous réitérons notre engagement à garder un œil attentif sur le bon déroulement de ces missions de vérification administrative et financière. La Cellule Balai Citoyen continuera également à informer et mobiliser la population dans la lutte contre toutes formes de mal gouvernance pour assurer que l’intérêt du peuple et la Loi prévalent.

 

Conakry, le 01 Mars 2019

Secrétariat Administratif

Salia Camara

 

Ceci pourrait vous interesser

Conakry : vive tension après l’enterrement de 8 jeunes au célèbre cimetière de Bambéto…

Les corps de huit jeunes tués lors des manifestations de Novembre du Front National pour ...