Home / Actualité / Politique / Martine Condé à la presse: « Je ne veux pas d’interviews. Je lis mon discours, si vous voulez, passer dans vos radios, si vous voulez, laissez »

Martine Condé à la presse: « Je ne veux pas d’interviews. Je lis mon discours, si vous voulez, passer dans vos radios, si vous voulez, laissez »

Face aux journalistes ce jeudi à Conakry en marge d’une formation initiée par la Haute Autorité de la communication en leur faveur, la présidente de l’institution n’a pas fait de cadeaux aux professionnels de médias qui s’acharnent selon elle contre les hauts commis de l’Etat.

Mieux, Martine Condé trouve anormal le fait que les journalistes s’acharnent contre l’équipe nationale à cause de son parcours jugé pitoyable lors de la Coupe d’Afrique des nations qui s’opère depuis le 21 juin dernier en Egypte, le pays des pharaons.

« Ils sont en train de laver proprement le linge du Sily actuellement. C’est de l’actualité, mais la manière de traiter celle-ci, ce sont des injures. Tout ce que j’écoute actuellement sur le Sily, on dirait qu’ils n’ont même pas touché au ballon en Egypte alors qu’ils sont allés jusqu’en huitièmes de finales. Les gens sont rentrés en catimini alors qu’on pouvait aller les accueillir. On dit qu’on leur a donné beaucoup d’argent, mais c’est un budget qui a été mis  à leur disposition. Mais on les humilie comme s’ils n’ont rien fait. Pour moi, ils ont fait un effort. C’est l’intolérance des hommes et femmes des médias qui est un trait de caractère dans notre pays.  On est toujours là en train de critiquer l’autre » a fustigé la présidente l’institution en charge de régulation des médias en Guinée.

Alors qu’elle tirait à boulet rouge sur les journalistes qui vont après faire un compte-rendu dans leurs rédactions respectives, Martine Condé, prévient qu’elle ne veut point d’interviews.

« Je sais que vous avez vos subjectivités, mais c’est à vous de recadrer le débat, mais si vous-mêmes vous vous mêlez. Quand j’écoute les débats, vous invitez des gens, le temps que vous vous accordez à parler est plus que le temps accordé à l’invité. C’est pourquoi je vous ai dit que je ne veux pas d’interviews. Personne ne m’interviewe. Je ne veux pas d’interviews. Je lis mon discours si vous voulez, passer dans vos radios, si vous voulez, laissez !!! », a-t-elle prévenu.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Crise sociopolitique en Guinée: l’USTG d’Abdoulaye Sow appelle les travailleurs à rester à domicile jusqu’à nouvel ordre…

Dans une déclaration publiée ce mardi 15 octobre 2019, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée ...