Home / International / Afrique / Mali: 54 morts dans l’attaque d’un camp militaire à Indelimane

Mali: 54 morts dans l’attaque d’un camp militaire à Indelimane

Au moins 53 soldats et un civil ont été tués ce vendredi 1er novembre 2019, dans une attaque qualifiée de « terroriste », rapporte le média français, Rfi. Un communiqué de l’armée indique que c’est une position des Fama à Indelimane, dans le secteur de Ménaka, dans le nord-est du pays, qui a été attaquée.

À en croire nos confrères français, Indelimane est une localité malienne du Nord, située entre deux cercles : Ménaka et Ansogo. Sur place, le camp de l’armée malienne a été visé par des terroristes selon un communiqué officiel.

D’après les informations recoupées, ce sont des obus qui ont dans un premier temps été tirés par les assaillants. Ensuite par petits groupes, certains à motos et tous armés, ont convergé vers le camp militaire de Indelimane.

Le communiqué de l’armée malienne avait donné un premier bilan provisoire de 15 morts avant de le revoir à la hausse avec 35 victimes. Plus tard dans la soirée, Yaya Sangaré, le ministre de la Communication, a fait état de 54 morts, dont un civil.

Le porte-parole du gouvernement, ajoute qu’il y a de nombreux blessés et des dégâts importants du côté des forces de défense et de sécuritaire. Yaya Sangaré appelle par ailleurs à l’union sacrée pour réussir « la guerre pour la liberté ».

L’attaque n’a pas encore été officiellement revendiquée, mais des groupes jihadistes sont installés dans cette zone située non loin de la frontière nigérienne. Ils quittent le Niger pour venir commettre des attentats au Mali, ou partent du Mali pour attaquer des positions militaires dans des pays voisins.

Avec Rfi.fr

Ceci pourrait vous interesser

Covid-19/Guinée : 8 nouveaux cas positifs confirmés, nous sommes désormais à 30…

La Guinée enregistre huit (8) nouveaux cas de Coronavirus testés positifs à la Pandémie. L’annonce ...