Home / Actualité / Politique / L’Ufr dément Kiridi Bangoura : « Sidya Touré, a quitté la primature en février 1999 »

L’Ufr dément Kiridi Bangoura : « Sidya Touré, a quitté la primature en février 1999 »

Dans une de ses sorties chez nos confrères de Jeune Afrique, le ministre Secrétaire Général à la présidence de la République, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, a accusé les deux anciens premier ministres, Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo d’avoir battu compagne pour soutenir le défunt président Lansana Conté dans le tripatouillage de la constitution en 2001. Si le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée reconnait avoir commis une erreur, le camp de l’Union des Forces Républicaines ni en bloc les accusations de l’ancien secrétaire général du ministère de l’intérieur.

C’était ce samedi 18 mai 2019 au siège du parti de l’ancien Haut Représentant du Chef de l’Etat.

‘’ Sidya Touré, comme tout le monde le sait, a quitté la primature en février 1999. Et le processus de changement de la constitution a commencé en 2001’’

« Les propos du ministre Secrétaire général à la présidence, monsieur Kiridi Bangoura qui a voulu faire croire que en 2001, et le président Cellou Dalein Diallo, et le président Sidya Touré se sont investis dans la modification de la constitution en faveur du général Conté. Je crois que si pour l’un, c’est tout à fait évident et claire, parce que lui-même a commencé à faire le mea-culpa, je parle du président Cellou Dalein, il a reconnu qu’il a participé à cette campagne à travers la modification de la constitution en faveur du président Conté, il a reconnu c’était une erreur, pour le cas du président Sidya Touré, il y a une grave omission, mais bon elle était volontaire. Parce qu’à ce moment-là, quand le président Sidya Touré était premier ministre de 96 à 99, monsieur Kiridi Bangoura était d’abord chef de Cabinet puis ensuite secrétaire général du ministère de l’administration du territoire. Donc il savait exactement de quoi il s’agissait. Monsieur Sidya Touré, comme tout le monde le sait, a quitté la primature en février 1999. Et le processus de changement de la constitution a commencé en 2001. Et ils ont fait une allusion par rapport à un slogan : « Ton pied, mon pied ». Ce que les gens aussi doivent savoir et qui a été omis volontairement par Kiridi Bangoura, c’est que Sidya Touré était en campagne pour le candidat Lansana Conté qui était donc parti pour un dernier et second mandat. On n’était en 1998. Le président Conté était candidat. Il y avait Bah Mamadou, et le Pr Alpha Condé qui étaient tous candidats, donc il était totalement dans la légalité » a déclaré l’ancien ministre des pêches, Boubacar Barry, par ailleurs, vice-président de l’UFR.

‘’ C’était eux les sorciers qui amenaient le président fatigué, malade, a changé la constitution qui nous a conduits vers le KO de 2006, qui nous a conduits vers le coup d’Etat du CNDD en 2009’’

« Le ministre Boubacar Barry vient de me rappeler. Au moment où Sidya Touré, Bah Mamadou, Siradjo Diallo, Mohamed Diané, Fatou Bangoura, faisaient la caravane en 2001 contre le référendum, le changement de la Constitution, c’est Kiridi Bangoura qui était secrétaire général du ministère de l’intérieur. C’était eux les sorciers qui amenaient le président fatigué, malade, a changé la constitution qui nous a conduits vers le KO de 2006, qui nous a conduits vers le coup d’Etat du CNDD en 2009. Ces sorciers qui sont entrain de faire la promotion de la même chose aujourd’hui. Parce que le peuple de Guinée ne l’es a pas puni, parce que le peuple n’a encore réussi à les punir. Ces mécréants là. Nous sommes au mois de carême sinon, tu ne peux pas mentir éhontement comme ça. Mais dites à Kiridi de faire attention, de faire très attention parce que nous connaissons son CV, le moment viendra. Dites à Kiridi comment il a abandonné ses études pour venir en Guinée, dites lui que s’il pense que les gens ne savent pas, il doit savoir que les gens le savent. Ce mythomane se permet d’oublier qu’il était à l’administration quand il empêchait ses leaders-là de battre une campagne contre le référendum.

Il faut être une personne immorale, sans culture, pour agir de la sorte.  Parce qu’il y a des traces, c’est quelque chose qui est claire, on peut consulter l’histoire. C’est la première fois que je parle de ce monsieur-là, je pensais qu’il a un peu de retenu, parce que quand on parle de l’histoire d’un peuple, on parle de familles, on parle de leurs origines,  on parle des comportements des parents. Mais des personnes qui sont des brebis galeuses, sorties de leur cadre, qui sont maudis par leurs pères, c’est eux qui agissent de cette manière. Ce monsieur, c’est incroyable, il sait, il connait l’histoire, il sait qu’il y a des personnes qui corrompent l’histoire. Comment tu peux mentir de la sorte ? On donne un pays à gérer à des personnes comme ça, qui sont capables de mentir à tout un peuple. Réveillons-nous peuple de Guinée, parce que nous sommes en mal. Parce que c’est des personnes  envoutées par le démon » a fustigé Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif du parti.

A suivre…

Propos transcrits par Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

RDC: MSF accuse l’OMS de rationner le vaccin contre le virus Ebola

En République démocratique du Congo, Médecins sans frontières demande la création d’un comité indépendant pour ...