Home / Actualité / Politique / L’opposition guinéenne se déchire: de graves accusations portées contre Sidya Touré…

L’opposition guinéenne se déchire: de graves accusations portées contre Sidya Touré…

Ce sont de graves accusations qui ont été tenues ce mercredi 18 septembre 2019, par un opposant à l’encontre de l’ancien Premier ministre, Sidya Touré. Et le bourreau du leader de l’Union des Forces Républicaines n’est autre que le président du parti RRD, en l’occurrence Abdoulaye Kourouma.

Dans l’émission ‘’Choc des idées’’ de nos confrères de Global FM ce mercredi, le président du parti RRD, qui a rencontré hier mardi le chef du Gouvernement à la Primature avec une brochette d’opposants, n’a pas fait de cadeau à ses alliés de l’opposition et du front national pour la défense de la constitution.

A l’entendre, ce qui est sans doute claire, l’opposition semble plus que jamais déchirer.

« Nous nous sommes en réunion pour voir comment il faut suspendre nos activités aux activités du Front national pour la défense de la constitution au nom des gens qui ne veulent pas de la démarche de cette entité. Nous sommes entrain de travailler sur ça maintenant. Il y a une réunion qui se tient en ce moment dans mon bureau. Ce que je vais vous dire, en ma connaissance, on ne prend pas une permission pour appartenir à l’opposition. Je ne parle pas pour parler, je parle parce que c’est le moment de parler. Ici, c’est notre pays. Nous avons nos enfants ici, nos frères et nos sœurs ici, ça ne sert à rien de mettre les gens dans la rue » confie monsieur Kourouma aux animateurs de cette émission fétiche, émission, qui se tient d’ailleurs du lundi au jeudi, dès qu’il est 10h 05 minutes sur la 106.9.

Mais ce n’est pas tout. Abdoulaye Kourouma et Cie, sont droits dans leurs bottes : Plus de consensus en Guinée entre acteurs politiques, les lois seront respectées conformément à la constitution en vigueur.

« On ne va plus accepter que le pays soit dirigé par consensus. Ce sont les lois qui vont diriger le pays. Si eux ils ne répondent pas, il y a une autre génération de classe politique qui va répondre à l’appel de l’Etat, de la nation. Les jours à venir, nous allons nous retrouver pour dresser la liste de ceux qui s’opposent à l’Etat, aux lois de la République, qui veulent créer de la terreur pour porter plainte contre eux et demander à la justice de les poursuivre. C’est des gens qui sont dans les rangs de la mouvance, de l’opposition et même dans les rangs du FNDC » jure l’opposant, répondant à la question du célèbre animateur de l’émission, Alpha Madiou BAH.

Sidya Touré et son usine de Cartoucherie…

Après les dénonciations, place maintenant aux accusations contre l’ancien Premier ministre. Selon M. Kourouma, le leader de l’UFR, lorsqu’il occupait le poste de Haut Représentant du chef de l’Etat, aurait bénéficié d’un décret d’Alpha Condé. Et ce décret, concerne son usine de Cartoucherie, qui était fermée depuis des années.

« Monsieur Sidya Touré, membre du FNDC, Monsieur Sidya Touré, opposition, mais il vient de laisser le biberon. Il était à Sékhoutouréya. C’est quand il a reçu l’autorisation de fonctionnement de son usine qu’il a quitté. Alpha Condé a fait passer le décret. Renseignez-vous. La cartoucherie que le président de l’UFR a, vous ne connaissez pas ? Vous ne saviez pas que c’était fermé ? Vous ne saviez pas que ça été tout dernièrement acceptée par Alpha Condé ? Et c’est quand il était haut représentant du chef de l’Etat » accuse-t-il, avant d’ajouter qu’il y aurait des députés en Guinée qui versent 5 millions de francs guinéens à leurs formations politiques à la fin de chaque mois.

« Il y a des députés en Guinée qui versent cinq (5) millions à leurs formations politiques à chaque fois qu’ils sont payés. C’est pour cela, ils ont demandé à Alpha Condé de renouveler leur mandat à l’Assemblée nationale » a-t-il enchainé dans ses accusations.

A suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

18ème édition du FENAC : le Ministère en charge de la Culture annonce les couleurs (Communiqué)

Dans un communiqué transmis à Globalguinee.info, le Ministère en charge de la Culture a annoncé ...