Home / Culture / Loi portant protection de la propriété littéraire et artistique : Bantama Sow promet d’accompagner le BGDA…

Loi portant protection de la propriété littéraire et artistique : Bantama Sow promet d’accompagner le BGDA…

Comme annoncé hier par notre rédaction, le 14 septembre de chaque année, a été décrété par la confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (la CISAC), dont la Guinée est membre, comme journée Africaine de droits d’auteurs et de la gestion collective. Pour la circonstance, le BGDA a proposé d’organiser une série d’activités notamment une conférence-Débat et un Atelier sur le thème en rapport avec la nouvelle loi, allant à compter de ce mardi 24 septembre à demain mercredi 25 septembre 2019 pour la célébration en différé de cette journée dans le pays.

C’est sous le thème : vulgarisation de la nouvelle loi pourtant protection de la propriété littéraire et artistique, que la Guinée a initié cet atelier  de deux jours. L’initiative est du Bureau Guinéen du Droit d’Auteur (BGDA). Une direction qui veille sur la protection de tout ce qui est production littéraire et artistique. Pendant ces deux jours, les débats seront orientés sur la non applicabilité des textes en termes de droits d’auteur, liés à la production littéraire et artistique.

« La nouvelle loi, c’est une correction des insuffisances de l’ancienne loi L 043 et il était vielle de 39ans. Même un être humain après 39ans de vie, a besoin d’une retouche. Et c’est pourquoi, en usant de nos relations professionnelles avec les sociétés et les institutions internationales de la propriété, nous avons tiré tout ce qui est de positive pour venir en faire les ingrédients pour la chance que nous venons de mettre à la disposition des artistes pour qu’ils vivent de la sueur de leur front » a déclaré Abass Bangoura, qui est le directeur général du BGDA.

Votée à l’unanimité et adoptée le 18 juillet dernier lors d’une plénière de l’Assemblée Nationale par les députés guinéens, la loi « L/2019/028/AN portant protection de la propriété littéraire et artistique sera vulgarisée par le Bureau Guinée des Droits d’Auteurs durant ces deux jours d’atelier à Conakry. Le ministre guinéen des sports, de la culture et du patrimoine historique qui a présidé cet atelier, n’a pas manqué de réaffirmer son engagement pour accompagner le BGDA.

« Le droit d’auteur, est le salaire mérités de l’auteur. Concrètement, il s’agit pour l’auteur d’obtenir une rémunération concernant les multiples utilisations rendues possibles, imaginables par les progrès techniques, la rapidité et la multiplicité des techniques de reproduction de ce qu’on appel une protection spéciale en faveur de l’organe. C’est pourquoi, le choix du thème de cet atelier révèle une importance primordiale et reste convaincu qu’à travers des exposés, débats et échanges de point de vue, vous aboutirez à l’élaboration des textes d’application des nouvelles lois ainsi que les stratégies de mise en œuvre des nouveaux droits. Nous ferons tout pour que ces textes soit rapidement signés » a indiqué Sanoussy Bantama Sow.

Le but principal de cet atelier, fait remarquer le directeur général du Bureau Guinéen du Droit d’Auteur, consiste à outiller les participants qui y prennent part sur la nouvelle loi Portant Protection des Propriétés littéraires et Artistiques en République de Guinée. Ces derniers devront divulguer le contenu de cette nouvelle loi auprès des populations et des acteurs culturels. Plusieurs experts internationaux sont présents dans la Capitale Guinéenne à cet effet pour appuyer le BGDA.

A suivre…

Kadiatou SOUMAH

Ceci pourrait vous interesser

Situation politique tendue en Guinée : Ibn Chambas chez Cellou Dalein Diallo…

S’achemine-t-on tout droit vers un retour autour de la table de négociations entre partisans d’Alpha ...