Home / Actualité / Politique / Liste promoteurs d’une nouvelle constitution en Guinée : la mouvance présidentielle condamne et s’indigne (Déclaration)

Liste promoteurs d’une nouvelle constitution en Guinée : la mouvance présidentielle condamne et s’indigne (Déclaration)

Aussi bien en Guinée que partout dans le monde, la Démocratie se distingue des autres systèmes politiques par la liberté d’expression et de conscience des citoyens, c’est aussi et surtout la Loi de la Majorité.

Or, on a l’impression, aujourd’hui en Guinée que la Démocratie est devenue, pour ceux qui n’en ont pas la culture et voudraient s’en affranchir des règles, un alibi pour tous les excès, toutes les excentricités, toutes les atteintes graves aux Droits, à l’honneur et la dignité des autres, dans l’indifférence générale et dans une impunité totale. Bref, c’est la dictature d’une minorité déchaînée, arrogante et hystérique.

Si le débat à propos d’une nouvelle constitution pour la Guinée plus ouverte sur les mutations dans la société et dans le monde, donne l’occasion à la majorité des Guinéens conséquents et responsables de montrer leur engagement pour leur pays et leur choix pour son avenir, pour d’autres, c’est le prétexte idéal pour ternir l’image de la Guinée, entamer sa crédibilité nationale et internationale.

Ces individus ont, délibérément, choisi, au mépris des exigences de la Démocratie et en violation flagrante de notre constitution qu’ils prétendent défendre, de prêcher la haine et la violence, de diffamer et calomnier des personnalités Guinéennes et étrangères respectables, des acteurs politiques majeurs et plus légitimes qu’eux de la vie politique nationale.

C’est le moment et l’occasion de rappeler à ceux qui semblent en douter encore, parce qu’ils ne connaissent pas leur propre histoire et arrivent trop tard dans le pays pour en connaître la véritable âme et les ressorts profonds, que la Guinée est un Etat souverain, les Guinéens sont un peuple fier et digne, un peuple très jaloux de son indépendance chèrement acquise.

Aussi l’aspiration de nombreux Guinéens, majoritaires dans le pays, à une nouvelle constitution est une affaire interne à la Guinée qui ne concerne que les Guinéens, les seuls Guinéens, c’est un débat guinéo-guinéen que le seul peuple souverain sera habilité à trancher, lorsqu’il sera consulté.

La majorité au pouvoir, regrette, en conséquence, que des personnalités amies à la Guinée et à Monsieur le Président de la République, Professeur Alpha Condé, des années avant son avènement au pouvoir par des moyens démocratiques, comme tout le monde le sait du reste, soient mises en cause dans une campagne publique totalement irresponsable et clairement assumée dont le but est de nuire à l’image et à la réputation  de ces éminentes personnalités, de grande audience, d’une grande autorité intellectuelle et scientifique, surtout connues pour leur probité morale et leur universalité.

Heureusement qu’ils sont des hommes avertis et aguerris, habitués qu’ils sont des cabales de tous genres et imprégnés aussi de valeurs qui les mettent nettement au-dessus des offenses et calomnies gratuites et des mauvais procès d’intention.

La mouvance présidentielle condamne, sans réserve, l’amalgame malhonnête et éhonté entre les amitiés personnelles et de longue date du professeur Alpha Condé et ses activités politiques ou en tant que Chef de l’Etat investi de la confiance de son peuple auquel, comme il le rappelle souvent, il a des comptes à rendre, mais à lui seul.

Il reste entendu que les personnalités, victimes de dénonciations calomnieuses, ont la latitude d’user de toutes les voies de recours pour défendre leur honneur et tous leurs Droits.

La majorité présidentielle constate, par ailleurs, avec stupeur et indignation que beaucoup de ceux qui se réclament de la société civile, devenue une véritable nébuleuse et le réceptacle de toutes les médiocrités et de toutes les transgressions, ont tous un passé trouble et un parcours personnel plus trouble encore, incompatibles avec leurs prétentions d’aujourd’hui et le rôle qu’ils voudraient jouer demain. Peut-on parler, au nom du peuple, sans avoir reçu son mandat, à travers le suffrage universel ? Depuis quand la minorité doit-elle faire la Loi dans un pays et dicter sa volonté ?

Tous les individus qui, par ignorance ou bêtise ou les deux à la fois, s’invitent imprudemment dans le débat public pour dire n’importe quoi sur n’importe qui, se trompent d’époque et se méprennent à propos de la détermination des patriotes et des démocrates plus nombreux dans le pays à refuser toute forme de terrorisme intellectuel et de défiance à l’encontre de l’ordre établi. En attendant, ils ne font pas honneur à la Guinée et se disqualifient pour toujours dans une opinion plus avisée qu’ils ne le croient, extrêmement vigilante et très soucieuse de la paix et du progrès de la Guinée.

Ce sont ces individus qui se sont lancés dans une croisade de haine, de division du peuple, d’opposition entre les Guinéens, d’agression contre les citoyens et les institutions de la République qui méritent de figurer sur la liste noire et funeste des ennemis de la République et de fossoyeurs et pourfendeurs de la démocratie. La mouvance Présidentielle publiera la liste de ses ennemis publics.

Ce sont eux qui veulent tout ignorer des Droits et de la liberté des autres, la majorité silencieuse mais consciente, parce qu’ils se consument dans la haine, sont possédés par les démons d’ambitions démesurées inassouvies, d’espoirs déçus avec le régime, qui seront punis par la Loi avant le châtiment de l’Histoire devant eux. Aussi bien devant la Justice Guinéenne que les tribunaux internationaux, ce sont des individus comme des pseudo-acteurs d’une société civile rampante, loufoque et foutraque, et d’autres apprentis-sorciers égarés en République qui seront poursuivis et condamnés. Ils sont connus de tous !

Ces mauvais citoyens et imposteurs invétérés, prônent, à longueur de journée, comme le dénoncent régulièrement les médias, la haine de l’autre, la violence, l’insurrection, la rébellion contre l’ordre constitutionnel et démocratique, des dérives que la Loi et la Morale répriment. Ils ont fait tomber le masque.

Au contraire, personne n’a jamais été jugée et condamnée pour ses choix, ses convictions politiques et ses bonnes mœurs démocratiques. Seuls, les ignorants ne le savent pas et s’exposent à la risée publique en voulant convaincre que c’est un crime d’avoir son opinion dans un débat ouvert ou de ne pas s’aligner derrière des positions et des intentions douteuses. Nous, à la mouvance Présidentielle, où nous disposons de notre liberté , y compris d’aller et de venir avec tous nos documents de voyage et pouvons exprimer nos convictions sans être menacés comme chez d’autres, nous sommes des Démocrates, des Républicains et Patriotes convaincus. A nous, il incombe la responsabilité de défendre la République, la Démocratie, l’intégrité territoriale, l’honneur et la souveraineté nationale.

En tout état de cause, les Guinéens savent à quoi s’en tenir désormais entre un pouvoir qui laisse la liberté à chacun de s’exprimer et défend les Droits de tous et des prétendants au pouvoir qui, avant même de parvenir à leurs fins, menacent et voudraient imposer leur volonté à tout le pays. Le peuple est interpellé et doit prendre et assumer ses responsabilités devant le choix de la raison et de l’oppression que  d’autres soutiennent à visage découvert.

Pour notre part , ayant en charge la sécurité du pays et des citoyens, nous prévenons qu’aucune tentative ou tentation de remettre en cause les acquis démocratiques et d’attaquer les institutions du pays ne passera. L’Etat sera là, présent pour assurer sans faiblir ou trembler la sécurité des biens et des personnes pour nous préserver du péril  et du chaos souhaités par certains qui privilégient leur égo à l’intérêt général. Tout le reste n’est que vanités et fanfaronnades politiques pour alimenter la chronique des faits divers et nourrir les médias du pays.

Vive l’unité nationale

Vive la paix

Vive la Démocratie

Vive le Professeur Alpha Condé

La mouvance Présidentielle

Ceci pourrait vous interesser

CAN 2019/Nigeria – Guinée : les Super Eagles filent en huitièmes, la Guinée en grand danger

Le Nigeria a validé ce mercredi 26 Juin, son billet pour les huitièmes de finale ...