Home / Actualité / Politique / Les promoteurs de la nouvelle constitution sont tous des rebelles : ils méritent tous la prison !

Les promoteurs de la nouvelle constitution sont tous des rebelles : ils méritent tous la prison !

Être rebelle, c’est aller à contre-courant des lois qui régissent la République dans laquelle l’on se trouve. Depuis un certain moment, des imposteurs et renégats de la République se permettent non seulement de servir au peuple une gouvernance calamiteuse et sans vergogne, ils utilisent l’argent public pour des campagnes d’une nouvelle constitution. Sinon d’où viennent les fonds alloués à ces campagnes de propagande? Le rattachement de la SOGUIPAMI à la Présidence de la République de Guinée pourrait avoir, par exemple, ici tout son sens.

Ces promoteurs d’une nouvelle constitution sont réellement des rebelles en ce que promouvoir une nouvelle constitution c’est insinuer la rupture de l’ordre constitutionnel actuel voire se projeter pour un coup d’État. Ce sont là des préalables à une nouvelle constitution.

Ainsi vouloir une nouvelle constitution c’est accepter ces préalables. Les accepter c’est s’ériger en rebelles contre la République. La place des rebelles dans une République c’est bien LA PRISON. Ils méritent tous LA PRISON pour avoir exhibé leurs intentions à rompre l’ordre constitutionnel établi.

Dans une République, ces promoteurs d’une nouvelle constitution devraient automatiquement être arrêtés et interrogés sur leurs intentions. Mais c’est plutôt le contraire qui se réalise, ils sont ovationnés  par le Pouvoir politique si ce n’est pas eux-mêmes qui sont à la manœuvre.

Au lieu de les arrêter ce sont les défenseurs des valeurs qui fondent notre vivre ensemble, notre République qui sont injustement arrêtés et emprisonnés. Aujourd’hui les défenseurs de la République enregistrent même leur rang un disparu à KINDIA. C’est inquiétant pour notre jeune démocratie et pour la paix sociale. N’oublions pas aussi qu’un journaliste d’un média de la place est toujours introuvable.

On ne peut pas construire une démocratie sur de l’arbitraire encore mieux développer un pays dans l’injustice. Se comporter de la sorte c’est préparer le pays a un chaos.

Fodé BALDE,

Homme Politique Guinéen,

LA GUINÉE D’ABORD

Ceci pourrait vous interesser

Les 19.219 victimes de la casse de Kaporo rails pourraient mettre leurs puces Orange-Guinée dans les poubelles si… (Déclaration)

Le collectif des victimes du déguerpissement de Kaporo-Rails, Kipé2 et Dimesse porte à la connaissance ...