Home / Actualité / Politique / Les FSG déclarent : « le troisième mandat est une illusion suicidaire pour ses promoteurs… »

Les FSG déclarent : « le troisième mandat est une illusion suicidaire pour ses promoteurs… »

Au cours d’une conférence de presse animée ce lundi 1er avril 2019, les forces sociales de Guinée ont réaffirmé leur opposition à la modification de la constitution de 2010 dont le travail a été mené par le conseil national de la transition. Ils l’ont réaffirmé dans une déclaration de cinq (5) pages lues devant la presse.

Avant d’attaquer le sujet, les forces sociales de Guinée ont d’abord fait un rappel de la gestion du pays courant les huit dernières années. Les activistes de la société civile guinéenne ont dans leur déclaration mentionnés que les 8 ans de gestion d’Alpha Condé ont été tellement riches en évènement et en enseignements.

Dans la même déclaration, les FSG notent que la Gouvernance Alpha a été marqué par la réalisation d’infrastructures stratégiques comme le Barrage Hydroélectrique de Kaléta, l’acquisition de nouveaux groupes thermiques améliorant la desserte en électricité à Conakry et dans quelques villes par rapport à 2009 et 2010.

Cependant, dénoncent Abdourahmane Sanoh et Cie, « ces réformes et investissements publics si salutaires qu’ils soient, ne peuvent occulter l’ampleur et le coût exorbitant des marchés de gré à gré dont ils étaient l’objet qui font légion ? Doit-on sous-estimer l’incidence négative de ces marchés sur la viabilité et la qualité des projets concernés ? Ces réalisations peuvent-elles disculper la banalisation de la corruption et des détournements d’argent public, ou des scandales financiers régulièrement révélés, ainsi que les projets en souffrance assez courants ? Peuvent-elles excuser les bradages de patrimoines publics stratégiques ? Que dire de l’impunité qui a atteint une proportion jamais égalée ou de la justice muselée ? »

Au plan politique et social, la période 2011-2018 aura été une très douloureuse expérience pour nos braves populations, commentent les FSG. Elles ont enduré selon les forces sociales de Guinée, d’épouvantables épreuves du fait d’une gestion politique et sociale chaotique due à la poursuite d’un système de gouvernance qui a mis le pays par terre, au cours des décennies précédentes.

Réélu en 2015, pour son deuxième et dernier mandat, se dévoilait l’intention du Président Alpha Condé de changer l’article 27 de constitution relatif à la limitation du mandat présidentiel,  affirme Abdourahmane Sanoh. C’était à la suite d’une question posée par un journaliste alerte, le 15 mai 2016, ajoutera-t-il.

« La réponse présidentielle à cette occasion, ainsi que les déclarations, actes et faits qui ont suivi, ne laissent plus aucun doute sur le projet présidentiel au regard de l’assujettissement des institutions de la république au pouvoir exécutif, la déstabilisation de la cour constitutionnelle, la prolongation du mandat des députés et la propagande actuellement en cours », peut lire sur la déclaration.

Aussi, les activistes de la société ont lancé un appel au locataire du Palais Sékhoutouréya. Ils exhortent Alpha Condé à refuser toute tentation visant à remettre en cause l’ordre constitutionnel et dont les conséquences peuvent constituer une menace pour la stabilité des institutions et pour la quiétude sociale dans le pays et dans la sous-région.

« Le projet de troisième mandat est une illusion suicidaires pour ses promoteurs, quelle que soit l’approche qui sera envisagée pour le réaliser. Car non seulement il est à contre-courant de la marche monde, de l’histoire, mais aussi des nobles aspirations de notre peuple » avance les FSG.

En fin, ses défenseurs de la constitution de 2010 entendent entreprendre une large concertation sans délai avec tous les acteurs sociaux, politiques économiques et religieux du pays, ainsi qu’avec les citoyens engagés, en vue d’une évaluation sereine de la situation actuelle et de dispositions appropriées pour la défense à tout prix de la constitution guinéenne.

Ci-dessous copies de la déclaration…

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Kaporo-Rails : MTN-Guinée assure ne pas être associée à l’achat des domaines litigieux

Suite à la déclaration numéro 6 publiée le 16 septembre par les victimes de Kaporo-Rails, ...