Home / Actualité / Echos de nos régions / Le ministre des Hydrocarbures au FNDC : ‘’ Vous parlez de stations fermées lors des manifestations, je n’en connais pas ‘’

Le ministre des Hydrocarbures au FNDC : ‘’ Vous parlez de stations fermées lors des manifestations, je n’en connais pas ‘’

Face à la presse vendredi, le ministre guinéen des Hydrocarbures, Diakaria Koulibaly qui a été interpellé par un journaliste de Globalguinee.info sur les appels du FNDC à la fermeture des stations-services lors des manifestations sociopolitiques, n’est pas allé du dos de la cuillère pour répondre aux opposants du régime.

« Est-ce que les opposants doivent demander aux stations-services de fermer ? Les stations n’ont pas de sensibilités politiques. Les carburants dans les stations sont destinés à l’opposition, à la mouvance et à tous les usagers », a réagi Diakaria Koulibaly.

La Guinée traverse une crise née de la volonté du président Alpha Condé de doter la Guinée d’une nouvelle constitution. Depuis pratiquement plusieurs mois, l’opposition, une partie de la société civile et les syndicats protestent contre la volonté de présidentielle. Leurs appels à manifester s’intensifie d’avantage dans le pays. Son dernier appel, avait invité les stations-services à fermer. Une situation, qui, aux yeux du ministre Koulibaly, n’a pas produit grands effets.

« Est-ce que c’est civique de passer un message pour demander de fermer les stations ? Il faut conscientiser ces gens. Vous parlez de stations fermées lors des manifestations, je n’en connais pas » a-t-il déclaré dans la foulée de son speech.

Le chef du département des Hydrocarbures ajoute que malgré leur bonne foi, il arrive que certaines stations ne puissent pas être approvisionnées. ‘’Avec les pneus qui sont brûlés par endroits, on ne peut pas transporter du carburant qui est inflammable’’, a-t-il déclaré.

Un blocage de ce genre ne dépend pas du Gouvernement insiste le ministre. C’est conjoncturel dira-t-il.

« A chacun d’entre nous de faire des sensibilisations pour que les gens sachent que nous sommes là pour tout le monde », indique le conférencier.

Madiou BAH

Ceci pourrait vous interesser

Nord du Burkina Faso: une trentaine de tués, dont 24 dans une église

Une attaque dimanche contre une église protestante a fait 24 morts dans le nord du ...