Home / Actualité / Echos de nos régions / Le ministre de l’Elevage, Roger Patrick Millimouno promet « une Vache par famille » aux guinéens, à la Rwandaise…

Le ministre de l’Elevage, Roger Patrick Millimouno promet « une Vache par famille » aux guinéens, à la Rwandaise…

Le ministre de l’Elevage, qui a conféré avec les journalistes dans un hôtel chic de Conakry mercredi, a promis de mettre en exergue un projet présidentiel émanent de son secteur. Roger Patrick Millimouno, abordant ce sujet avec prudence, annonce que cette initiative présidentielle a pour but principal, l’amélioration génétique des races bovines locales pour augmenter leur productivité et améliorer la rentabilité des éleveurs.

Mais d’abord, répondant à une question d’un journaliste dans le cadre de la cherté de la viande dans les marchés surtout en période des fêtes, le ministre a botté en touche cette inquiétude posée par le journaliste, ramenant ensuite le débat au niveau des responsabilités qu’incombe son département. Il va ainsi déclarer que des mesures sont prises par le gouvernement pour l’approvisionnement du marché en viande bovine.

« Le prix de la viande sur le marché ne concerne pas le ministère de l’Élevage. Ce qui nous concerne, c’est la production (…) C’est l’offre et la demande sur le marché qui déterminent le prix. C’est pourquoi, nous sommes en train de mettre en place ce programme », a soutenu le chef du département de l’Élevage et de la Protection Animale.

Le Ministre Millimouno, va après évoquer l’initiative présidentielle. Dès l’an prochain, promet-il, le ministère de l’Élevage entend développer un modèle rwandais en Guinée.

« Nous avons un programme d’amélioration génétique des vaches. Nous allons créer des groupements d’intérêts économiques auxquels nous allons donner des vaches, tout en les assistants pour leur permettre de développer leurs activités. Une fois ces activités développées, on aura plus de  viande pour les populations guinéennes » a-t-il rassuré avant d’ajouter que ce modèle est calqué d’un programme du Gouvernement rwandais dénommé ‘’Une vache par famille’’.

« Pour y arriver, nous mettrons en place de groupements d’intérêts économiques dans lesquels il y aura des jeunes et femmes avec un certain nombre de vaches » a-t-il ajouté devant les caméras et micros des hommes de médias.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Manifestation du 14 octobre: le Gouvernement présente un bilan ! (Communiqué)

Conakry, le 14 octobre 2019 – A la mi-journée de cette journée de manifestations non ...