Home / Actualité / Politique / Le ministre Amara Somparé impulse une nouvelle dynamique à toutes les structures relevant de sa juridiction

Le ministre Amara Somparé impulse une nouvelle dynamique à toutes les structures relevant de sa juridiction

Quelques mois après sa prise de fonction en qualité de ministre de l’Information et de la Communication, Amara Somparé était l’invité du Journal télévisé de la RTG 1 de ce lundi.

L’occasion pour lui de revenir sur quelques-uns de ses chantiers prioritaires selon la volonté du Président de la République Alpha Condé.

Répondant aux questions du journaliste Alia Camara, le Ministre Somparé a réparti les chantiers ouverts en 2 principales catégories à savoir des réformes institutionnelles et infrastructurelles avec comme objectif final de davantage répondre aux attentes des populations ainsi que des professionnels des médias.

Sur le plan institutionnel, il s’agit, entre autres, de l’élaboration et  d’une loi portant sur le Code de la publicité en République de Guinée, l’application du nouveau statut de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), dont le statut est en cours de transformation afin de devenir un Établissement Public à caractère Administratif,  et l’élaboration d’un nouveau Cadre organique de la radiodiffusion télévision Guinéenne (RTG), devenue une seule entité rassemblant les anciennes RTG Koloma et RTG Boulbinet ainsi que les radios.

A cela, il convient de mentionner le rajeunissement et la féminisation du Ministère à travers les récentes nominations faites par décret du Président Alpha Condé.

Au cours de son entretien dans le 20h 30 de la télévision nationale à l’occasion de l’inauguration du nouveau plateau du JT, le ministre de l’Information et la Communication est longuement revenu sur le processus de transition de l’analogique au numérique, la création de l’INA, la création de la redevance pour les médias publics pour leur permettre de concurrencer les médias privés, la relance du quotidien national Horoya et de la RKS.

Abordant la question relative à la migration de l’analogique vers le numérique, le ministre Amara Somparé a précisé que c’est une réforme qui avance à un rythme satisfaisant. Cela grâce à la contribution de tous les services relevant du département de l’information et la communication pour permettre de rassembler les documents demandés à la partie guinéenne pour soumettre à la banque EXXIM de Chine, l’ensemble des documents à savoir l’étude des marchés actualisés et les informations techniques devant être transmises et à ce jour, le ministère est en attente d’un retour rapide de la banque pour procéder à l’accord de financement.

Résolument optimiste sur le sujet, le ministre Somparé a clairement affirmé que le projet est en bonne voie, car à l’intérieur du projet figure en bonne place la rénovation totale de la RTG 2 qui va être désormais la seconde chaîne de proximité et régionale.

Pour le ministre de l’Information et de la communication, pour faire face à la concurrence des médias privés un pool d’avocats travaille sur la rédaction d’une loi portant sur la redevance sur l’audiovisuel public qui devrait entre autres concourir à mobiliser des ressources supplémentaires pour moderniser les équipements des médias publics.

S’agissant des réformes en matière d’infrastructures, engagées depuis sa venue à la tête du département, le ministre Amara Somparé salué l’engagement personnelle du Président Alpha Condé à travers l’achat et l’appui au déploiement d’émetteurs dans plusieurs préfectures de l’intérieur du pays. Il faut également relever le déménagement de l’AGP dans des locaux salubres mieux adaptés.

Parmi les nombreux chantiers engagés par le ministre Amara Somparé figure l’Institut National de l’audiovisuel qui va permettre de restaurer mais aussi sauvegarder les archives audiovisuelles (bandes magnétiques, disques, photographies) du pays aujourd’hui menacés de disparition en raison de leur état de dégradation très poussé. Selon, le ministre de l’Information et de la communication le futur « INA » de Guinée va favoriser une gestion efficace et adaptée des archives, à travers un processus de numérisation adaptée au siècle présent. C’est pourquoi un protocole d’accord sera signé avec l’INA de France pour favoriser la coopération technique entre l’INA de Guinée et de celle de la France.

 La Cellule de Communication du Gouvernement.

Ceci pourrait vous interesser

Conakry : les victimes Kaporo Rails, Kipé 2 et Dimesse mettent en garde la société téléphonique MTN-Guinée et autres

Sept mois après la destruction de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse, le collectif des victimes ...