Home / Actualité / Politique / Kassory Fofana tranche: « il y a une bonne partie des guinéens qui disent oui à la nouvelle constitution »

Kassory Fofana tranche: « il y a une bonne partie des guinéens qui disent oui à la nouvelle constitution »

Présent à l’accueil du chef de l’Etat, Alpha Condé ce jeudi, le Premier ministre, qui a conduit une importante délégation gouvernementale à l’aéroport international de Gbéssia, a été claire sur la question du débat en cours sur la nouvelle constitution dans le pays.

Devant la presse, le chef du Gouvernement a soutenu qu’une bonne partie des guinéens reste favorable pour l’adoption d’une nouvelle constitution, même si d’autres sont opposés.

« Il y a une partie des guinéens qui pensent non à la nouvelle constitution et une bonne partie de guinéens qui disent oui à la nouvelle constitution » a soutenu Ibrahima Kassory.

Le retour du Président de la République qui a passé un cours séjours en Russie, en Turquie et en France, sera l’occasion selon le PM, pour Alpha Condé d’apprécier la réalité sur le terrain. Il donne la chance à ceux qui pensent qu’il faille aller à une nouvelle constitution de s’exprimer et d’apporter leur soutien.

Alors que le Président Alpha Condé a reçu le rapport des consultations nationales, Kassory Fofana, qui a d’ailleurs mené ces consultations, indique qu’aucune réponse n’a été donnée par le locataire du Palais Sékhoutouréya pour l’heure. Il laisse croire tout de même que le chef de l’Etat a pris acte des avis des uns et des autres.

« Il a pris acte des avis des uns et des autres, de l’expression à travers des manifestations jugés grandioses de l’opposition pour dire non à une nouvelle constitution. Il prendra acte aujourd’hui de l’expression plus massive que ce qu’on a vu la semaine dernière », a rassuré le locataire du petit palais de la colombe.

Ensuite, dira-t-il, dans ses prérogatives constitutionnelles et sa sagesse, Alpha Condé prendra la décision qui convient pour la Guinée. « Parce que la démocratie, ce n’est pas la violence », prévient le Premier ministre.

Nous y reviendrons…

Alpha

Ceci pourrait vous interesser

Viols de casques bleus en RCA: l’ONU pointe les dysfonctionnements de l’enquête

C’est un rebondissement dans l’affaire des violences sexuelles commises en République de Centrafrique par des ...