Home / Actualité / Echos de nos régions / Guinée : les acquis et perspectives du département de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat de 2011 à 2019…

Guinée : les acquis et perspectives du département de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat de 2011 à 2019…

Comme annoncé, le Ministre d’Etat en charge de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat, était face aux hommes de médias ce lundi 02 décembre 2019 dans un hôtel chic de Kaloum. Devant les journalistes, Thierno Souleymane Diallo a vanté les acquis, avant de dérouler les défis et perspectives de son département, a constaté sur place une journaliste de Globalguinee.info.

Devant plusieurs de ses collègues du Gouvernement, le Ministre d’Etat assure que de 2011 à 2019, la Guinée a enregistré d’énormes progrès dans ses trois secteurs très importants dans le développement socioculturel et économique d’une nation.

D’abord dira-t-il, le Ministère de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat a pour principale mission, la conception, l’élaboration, la promotion et la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans son champ d’application et d’en assurer le suivi.

Pour donc accomplir sa mission, le département comprend un secrétaire général, un cabinet, dix services d’appui, quatre directions nationales, deux organismes publics, des services déconcentrés et de cinq organes consultatifs. Au titre des potentialités, enchaine Thierno Souleymane Diallo, la Guinée, sur le plan touristique apparaît comme un concentré du continent africain en un seul pays avec ses 4 régions naturelles auxquelles correspondent des types de relief, de climat, de faune et de flore bien distincts.

Les acquis du Ministère…

Selon le patron du département, c’est pendant l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir en 2010, que la Guinée s’est engagée dans un véritable processus de Coming-Back, qui, loin d’un retour en arrière, est une réinsertion du pays dans le concert des nations.

« Cet avènement s’est traduit pour le secteur du Tourisme par un accroissement des arrivées aériennes avoisinant 165.000 au cours de l’année 2011 contre 55.000 en moyenne pendant les années précédentes, entraînant ainsi une amélioration sans commune mesure du taux d’occupation de l’ensemble des réceptifs hôteliers. Ce processus a cependant connu un véritable coup d’arrêt avec la survenue de l’épidémie du virus Ebola qui a pris fin le 29 Décembre 2015. Il s’en est suivi une nouvelle stratégie nationale de développement durable du tourisme élaborée cette année avec l’appui technique et financier du PNUD et l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) que nous remercions au passage, dont l’objectif est la recherche des voies et moyens pour la mise en œuvre du développement touristique », mentionne-t-il devant les micros et caméras des journalistes.

Toujours dans le même panier, le ministre d’Etat indique qu’au titre des emplois dans le secteur hôtelier, le nombre de personnel engagé dans les structures hôtelières s’élève à 3125 employés, dont plus de la moitié de cet effectif est à Conakry. La tendance de féminisation du secteur se ressent beaucoup plus dans la zone de Conakry qu’à l’intérieur du pays.

« Cela est dû au manque de motivation, et de sensibilisation sur le plan social, culturel et religieux de la gente féminine. Par ailleurs, le nombre d’emplois indirects est d’environ 4500, ce qui atteste éloquemment la transversalité de l’hôtellerie avec un impact direct sur les autres secteurs tels que : l’artisanat, les télécommunications, le transport, la culture, l’environnement, la décentralisation, l’agriculture, la pêche, l’élevage », jure-t-il.

Les perspectives…

Le département nourri de grandes ambitions. Dans le secteur du Tourisme, il y a la finalisation du projet de  Code du Tourisme, l’élaboration et la mise en œuvre du schéma d’aménagement touristique du territoire national, avec en priorité les sites balnéaires et terrestres de la ville de Conakry et de sa périphérie, le démarrage effectif du projet de construction du  campement touristique à Baro (Kouroussa), la poursuite des missions de recensement des sites touristiques et des Agences de voyages du pays, l’élaboration de la cartographie touristique de la Guinée, promet Thierno Souleymane Diallo.

« Dans le secteur de l’Hôtellerie, nous avons le suivi du programme de construction des infrastructures hôtelières sur le territoire national, la finalisation de la procédure de classification des établissements hôteliers conformément aux Normes de la CEDEAO, l’achèvement de la réhabilitation de la Cité Niger de Faranah », a-t-il annoncé dans son speech.

Dans le secteur de l’Artisanat, le ministre Diallo fait noter « la poursuite des travaux de construction du village artisanal de Kindia, la recherche et la vulgarisation de technologies appropriées dans le secteur, la normalisation, certification et protection des produits artisanaux, l’ouverture de galeries d’exposition-vente des produits artisanaux à Conakry, l’organisation de foires et salons de l’artisanat à Conakry et à l’intérieur du pays, la vente en ligne des produits artisanaux, la promotion des investissements dans le secteur, la mobilisation des ressources internes et externes et la redynamisation du Fonds de Développement et de Promotion des Activités Artisanales (FDPAA), le développement du système d’informations sur l’artisanat, la promotion des règles d’hygiène et de sécurité au travail » laisse entendre dans la foulée.

A suivre…

Adama Hawa DIALLO

Pour Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Les États-Unis à la tête du Conseil de sécurité de l’ONU

Kelly Craft vient de prendre au nom des États-Unis, la présidence de la plus haute ...