Home / Actualité / Politique / Guinée : le front des activistes pour la nouvelle constitution (FRANC) fait son baptême

Guinée : le front des activistes pour la nouvelle constitution (FRANC) fait son baptême

Les rangs des promoteurs d’une nouvelle constitution gagnent du terrain en Guinée. Alors que le débat sur un éventuel référendum divise les guinéens, le Front des activistes pour la nouvelle constitution (FRANC) voit le jour. Les membres de cette structure issue d’une partie de la société civile, l’ont officialisé ce mercredi 03 Juillet 2019, à la maison de la presse de Kipé.

Devant la presse, les membres du Front constitués de jeunes se sont montrés favorable pour l’adoption d’une nouvelle loi fondamentale. Ils sont tout de même conscients que le « Oui » ou le « NON » pour une nouvelle constitution fait couler beaucoup de salives et prend de plus une tournure inquiétante dans les débats et les relations sociales due à la politisation selon eux, qui a assombri le débat qui se doit social et citoyen.

« Nous invitons les acteurs de la société civile réelle à débarrasser cette question de la constitution de l’emprise politique pour la ramener à l’ordre citoyen. Ainsi, ce qui permettra l’objectivité et la positivité dans le débat sur le Oui ou Non pour une nouvelle constitution en Guinée (…) Conscient que le référendum est un droit constitutionnel du peuple et non aliénable, nous membres du front des activistes pour la nouvelle constitution, déclarons favorable à un référendum en Guinée.» a indiqué la présidente de ce front à la presse, Kadiatou Tounkara.

Les jeunes activistes de cette structure, souhaitent à ce que chaque citoyen où qu’il soit, soit artisan de la paix et de la quiétude sociale, gage d’un développement durable. Ils invitent les citoyens à refuser, rejeter, dénoncer et combattre toutes manigances de nature à saper la paix, pour recourir à la violence et à la barbarie.

« Oui à la nouvelle constitution ; Que le peuple adopte sa constitution par référendum ; La Guinée sera ce que voudra ses citoyens et non les militants » a lancé la jeune activiste Kadiatou Tounkara.

Lors de cette conférence de presse, le front des activistes pour la nouvelle constitution a adhéré officiellement à la plateforme PNAPIC.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Affaire rackettage de joueurs : 39 membres statutaires de la Féguifoot exigent la suspension immédiate d’Amadou Diaby (Déclaration)

C’est une mauvaise nouvelle pour le premier vice-président de la Fédération guinéenne de Football, Amadou ...