Home / Actualité / Politique / Guinée : le FNDC se réjouit de la mobilisation des guinéens de la diaspora, pour défendre la constitution

Guinée : le FNDC se réjouit de la mobilisation des guinéens de la diaspora, pour défendre la constitution

Le front national pour la défense de la constitution n’a pas dit encore son dernier mot. Alors que le président Alpha Condé défend toujours son projet de modification de la constitution, les adversaires à cette velléité promettent de lui barrer la route à tout prix.

Ce vendredi 26 avril 2019, lors d’une plénière du FNDC qui s’est tenu au siège de la PCUD, les défenseurs de la constitution de mai 2010 ont invité l’ensemble de leurs représentants de toutes les organisations membres du front à se regrouper sans délais pour constituer des cellules locales.

Par ailleurs, les frontistes ont félicité leur peuple de sa ferme volonté d’empecher toute tentative de remise en cause des principes fondamentaux de la démocratie et de l’Etat de droit, quelle que soit la forme de la forfaiture, qu’un groupuscule d’opportunistes voudrait imposer à la nation. Ci-dessous, la déclaration du FNDC…

 

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), se félicite de l’ampleur de la mobilisation des populations et de l’émergence de mouvements citoyens contre le projet de 3ème Mandat, en réponse à sa déclaration N° 001.FNDC.19 du 03 avril 2019.

Le FNDC félicite le Peuple de Guinée, de sa ferme volonté d’empêcher toute tentative de remise en cause des principes fondamentaux de la démocratie et de l’Etat de droit, quelle que soit la forme de la forfaiture, qu’un groupuscule d’opportunistes voudrait imposer à la nation.

Il salue la bravoure exemplaire de ces jeunes patriotes qui agissent déjà, dans les communes de Conakry et les préfectures, pour exprimer courageusement les nobles aspirations de notre vaillant Peuple, en bravant pacifiquement mais fermement les intimidations policières et judiciaires, qu’utilise le Gouvernement pour traumatiser les démocrates.

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) se réjouit de la mobilisation de nos compatriotes de la diaspora, notamment en Afrique, en Europe et en Amérique, qui s’activent admirablement dans un  élan d’unité pour créer des antennes-FNDC dans leurs Pays de résidence, afin d’exprimer leur refus au recul de la démocratie. A cet égard, le FNDC félicite nos compatriotes de France pour la marche historique de 21 avril dernier et encourage la démultiplication de ce bel exemple.

Le FNDC salue, par ailleurs, l’arrivée en son sein de grands artistes patriotes, d’associations de Femmes, d’organisations de jeunesse, de travailleurs, de défense des droits de l’homme et d’autres démocrates qui continuent de manifester leur attachement  à la paix, la justice, la dignité et contre la dictature, le mensonge et le pillage des ressources du Pays.

Dans le souci de bien coordonner toutes les actions futures et de leur donner une ampleur plus grande et plus efficace, le FNDC a entrepris la structuration territoriale de son vaste mouvement citoyen, par la création d’antennes dans toutes les Communes de Conakry, dans les Préfectures et les quartiers, ainsi que dans les Pays de résidence de la diaspora, où cela est encore nécessaire.

Dans cet esprit, le FNDC invite tous les représentants de toutes les organisations membres (société civile, syndicats, partis politiques, coalitions d’artistes, organisations estudiantines et de jeunesse,  organisations socioprofessionnelles, organisations de défense des Droits de l’homme, citoyens engagés, etc.) à se regrouper sans délai pour constituer ensemble, la cellule locale de leur juridiction (à l’intérieur et à l’extérieur du Pays) et à communiquer au secrétariat national du FNDC, les contacts de leurs principaux responsables. Dès sa création, l’antenne-FNDC doit prendre d’assaut tous les quartiers pour la sensibilisation en vue de défendre de la Constitution de mai 2010, pour expliquer les manigances autour du projet de ‘’référendum’’ et pour mobiliser les populations.  

L’Etat de droit, la justice, les libertés d’expression et de presse, la paix sociale et la stabilité en Guinée et dans la Sous-région, sont en danger du fait d’un groupuscule de cadres véreux ; il est de notre responsabilité légale de défendre la Constitution en barrant la route au 3ème Mandat.

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Conakry : les victimes Kaporo Rails, Kipé 2 et Dimesse mettent en garde la société téléphonique MTN-Guinée et autres

Sept mois après la destruction de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse, le collectif des victimes ...