Home / People / France: accusé de viol, Neymar nie et publie ses échanges avec la plaignante

France: accusé de viol, Neymar nie et publie ses échanges avec la plaignante

La superstar du foot brésilien et du Paris Saint-Germain, Neymar, est accusée de viol. Une plainte a été déposée contre lui par une jeune femme à Sao Paulo. Les faits se seraient déroulés à Paris il y a deux semaines mais le joueur nie en bloc et organise la contre-attaque sur les réseaux sociaux.

Selon la presse brésilienne, les faits se sont déroulés à Paris entre le 15 et 17 mai dernier. Neymar fait venir depuis le Brésil une jeune femme rencontrée sur les réseaux sociaux.

Mais, selon la victime, une fois dans la capitale française, les choses dégénèrent, le joueur aurait fait preuve de violence et l’aurait violée. Après son retour à Sao Paulo, cette femme porte plainte et l’affaire est rendue publique dans la soirée du samedi 1er juin.

Une relation sans consentement

La plaignante, dont l’anonymat est jusqu’ici préservé, accuse le numéro 10 du Brésil de s’être montré « agressif » et d’avoir « fait usage de violence pour avoir une relation sexuelle (…) sans son consentement ».

Neymar n’a pas tardé pas à s’exprimer et a contre-attaqué dans une longue vidéo postée sur son compte Instagram. Il se dit victime d’un chantage. « Je suis accusé de viol. Viol c’est un mot très lourd ! Un mot trop fort ! Mais ce c’est qui m’arrive dans ce moment. Ça a été une surprise pour moi, explique le meneur de jeu du PSG. C’est un mauvais moment, très triste de devoir écouter ça, parce que tous ceux qui me connaissent, ils connaissent mon caractère et mon intégrité, et ils savent que je ne ferais jamais une chose pareille ! », se justifie-t-il.

Souhaitant visiblement jouer la transparence, le joueur a même publié les échanges de messages qu’il a eu avec la jeune femme pendant plusieurs semaines avant leur rencontre physique et la venue de la jeune femme à Paris afin de justifier son innocence.

Neymar estime être tombé dans un piège

« Ce sont des moments intimes, a-t-il reconnu, mais il est nécessaire de les exposer pour prouver que rien ne s’est réellement passé », a insisté le joueur. D’après le site Uol, la victime présumée aurait séjourné trois jours à Paris, du 15 au 17 mai, mais aurait attendu vendredi 31 mai pour porter plainte, une fois de retour au Brésil, parce qu’elle se sentait « émotionnellement secouée ».

« C’était un piège et j’ai fini par y tomber. J’espère que cela servira de leçon pour l’avenir », a encore affirmé Neymar. Son entourage appuie la version du joueur et estime qu’il est victime d’un chantage. Il faudra donc attendre l’enquête judiciaire pour savoir ce qu’il en est vraiment.

Rfi

Ceci pourrait vous interesser

Le FMI annonce une croissance moins rapide que prévu pour 2020

Entre une conjoncture extérieure fragile, une faible diversification des pays exportateurs de pétrole, des résultats ...