Home / Actualité / Politique / Forum de l’Etudient Guinéen : Alpha Condé préside sa troisième édition…

Forum de l’Etudient Guinéen : Alpha Condé préside sa troisième édition…

La troisième édition du Forum de l’Etudiant Guinéen a démarré ce mercredi 17 avril 2019 à Conakry. C’est le président de la République, Alpha Condé qui a présidé l’évènement au Palais du Peuple. Plusieurs membres du gouvernement, corps diplomatique et consulaire, hommes d’affaires, élèves et étudiants ont pris part à ce rendez-vous, a constaté sur place un journaliste de Globalguinee.info.

Le FEG 2019 qui a ouvert ses portes ce mercredi, se tiendra jusqu’au 19 Avril prochain. Plusieurs panels sont prévus par les organisateurs. Le chef de l’Etat Alpha Condé lui-même, doit animer un ‘’panel’’ dans son volet « Maters Class ». D’autres personnalités comme le député américain d’origine guinéenne l’honorable Charles Fall et certains membres du Gouvernement Kassory Fofana doivent discuter avec les apprenants. Ils vont courant leurs échanges avec les élèves et étudiants, parler de leurs parcours respectivement.

Dans la salle des actes du palais du peuple, c’est le Fondateur de l’Université Nongo Conakry qui a ouvert le bal. Dans son discours, il a magnifié la volonté du président Alpha Condé d’adopter selon lui une bonne politique éducative.

« Pour cette troisième édition, nous assistons encore à une plateforme d’échanges et d’interaction entre les institutions d’enseignement supérieur publiques et privées, les entreprises, les futurs bacheliers et les étudiants. Monsieur le président de la République, votre présence à ce forum pour la troisième fois consécutive, est la marque de la place qu’occupe la jeunesse guinéenne dans votre politique de développement socio-éducative de notre pays » a indiqué M. Souaré.

Dans son intervention, la porte-parole des étudiants et élèves de Guinée a fait des plaidoiries au chef de l’Etat Alpha Condé, axés sur l’amélioration des conditions d’études des étudiants, la création de bibliothèques modernes permettant aux apprenants de faire des recherches à caractère scientifique, l’octroi des bourses d’études aux meilleurs sortant de chaque université et la poursuite de leurs études en master avant de flatter les acquis.

« Nous sommes très fiers de cette initiative des ministères en charge du système éducatif de notre pays. Excellence monsieur le président, c’est le lieu et le moment pour nous de vous exprimer toute notre reconnaissance et gratitude pour tout ce que vous faites et continuer de faire pour la jeunesse guinéenne en général, et celle estudiantine en particulier. Grâce à votre capacité managériale, et votre détermination à faire des écoles guinéennes une référence, vous avez doté plusieurs établissements d’enseignement des centres informatiques afin de faciliter l’apprentissage de l’outil informatique, indispensable à notre époque » s’est exprimée Dialikatou Diallo, élève en 11ème année au lycée des jeunes filles de Conakry.

L’idée du Forum de l’Etudiant Guinéen émane d’un constat rappel le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Selon Abdoulaye Yéro Baldé, les élèves et étudiants guinéens ont très souvent des difficultés à s’orienter dans les institutions d’enseignement supérieur, techniques et professionnelles une fois le BAC obtenu. C’est pourquoi dira-t-il, les ministères en charge du système éducatif ont conjointement porté cette initiative.

« Le forum de l’étudiant guinéen est donc un espace clé, une plateforme destinée à fournir aux futurs bacheliers et étudiants guinéens, plus d’informations sur les programmes de formation, les conditions d’orientation, cursus, les filières porteuses, les diplômes et débouchés en termes d’emplois et d’auto-emplois » a-t-il laissé entendre.

Le Forum s’inscrit donc dans le cadre de la qualification de la formation des élèves et étudiants guinéens dans un monde ouvert et en perpétuel mutation. Prenant la parole, le président  de la République, a saisi  l’occasion pour dénoncer les tares du système éducatif. Alpha Condé, estimant que certains enseignants n’ont pas de niveau, affirme que désormais, les enseignants doivent être des diplômés d’écoles d’instituteurs ou professionnelles.

« Nous avons fait une dictée de niveau CE2. On a mis 20 fautes dans la dictée. Sur 700 enseignants, 70% n’ont pas trouvé les fautes. Et 25% ont rajouté des fautes », jure le locataire du Palais Sékhoutouréya. « Comment peut-on enseigner quelqu’un au CM2 alors qu’on ne peut même pas corriger une dictée de CE2 ? » s’est-il interrogé.

Au cours de ce lancement de la troisième édition du Forum de l’Edudiant Guinéen, le premier magistrat du pays a annoncé aux professionnels de l’éducation, que son administration fera des reformes qui s’imposent pour redorer le blason du système éducatif.

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : le doyen Saikou Yaya Barry de la coordination Haali Pular a tiré sa révérence…

Nous venons de l’apprendre. Le doyen Saïkou Yaya Barry de la coordination Haali Pular, a tiré ...