Home / Actualité / Politique / Fête du 1er mai en Guinée: les festivités seront présidées par le PM, Kassory Fofana, dans un contexte assez particulier

Fête du 1er mai en Guinée: les festivités seront présidées par le PM, Kassory Fofana, dans un contexte assez particulier

La République de Guinée, à l’instar des autres nations du monde, va célébrer ce mercredi 01 mai 2019, la fête internationale du travail. Cette fête intervient à un contexte très particulier pour le pays que dirige Alpha Condé. Et pour cause, les structures syndicales du pays ne sont point en harmonie parfaite avec les autorités guinéennes, d’où, les multiples crises qui ont secoué ces derniers temps, la classe sociale du pays.

Cette 133ème fête du travail, sera célébrée cette année sous l’égide du Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana. Elle aura lieu au palais du peuple de Conakry, et regroupera toutes les différentes corporations professionnelles avec un rythme de célébration teinté de discours et de défilés traditionnels rendant hommage aux travailleurs de Guinée.

En Guinée, certains travailleurs se plaignent souvent de leurs conditions de traitement au niveau de leurs employeurs. Souvent, même le SMIG qui est de quatre cent mille francs guinéens et quelques poussières ne sont pas satisfaits par certaines entreprises du pays.

Au niveau du corps enseignant, de multiples grèves ont affecté ces dernières années le système éducatif guinéen. Le Slecg, la plus grande structure de l’éducation que dirige Aboubacar Soumah, s’est lancé dans une vaste protestation salariale avant l’obtention des 40 %. Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, continue d’ailleurs les négociations avec le Gouvernement pour l’obtention d’un salaire de base à la hauteur de 8.000.000 GNF.

Au sein de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, pilotée par Abdoulaye Sow, là aussi, on affiche souvent une certaine fermeté quant il s’agit de défendre les travailleurs des différents secteurs (public-privé). D’où la récente grève à la BICIGUI.

Pendant que le SNEASURS est en mal avec le département de l’enseignement supérieur sur la question de l’assainissement du fichier des enseignants des universités du pays, la délégation syndicale de la Société Electricité de Guinée (EDG) menace d’aller en grève avec plusieurs revendications en main. Jusque-là, les travailleurs de cette entreprise en charge de l’électricité de Guinée n’ont toujours pas obtenu gain de cause au niveau de leur direction générale malgré les multiples négociations.

La présence donc de Kassory Fofana au palais du peuple ce mercredi, donnera sans nul doute quelques réponses à l’avenir du mouvement syndical du pays.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Dabondy : le Gouvernement établit un périmètre de sécurité autour de la zone du drame et présente ses condoléances

Le Gouvernement déplore profondément les inondations survenues au quartier Dabondy, secteur Makia Touré, dans la ...