Home / Culture / Fête de l’Aïd el-Fitr : le Ministre de la jeunesse présente ses vœux

Fête de l’Aïd el-Fitr : le Ministre de la jeunesse présente ses vœux

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Paix et Salutation sur son prophète.

Frères et Sœurs musulmans Assalamou Alaikoum.

Aujourd’hui, les fidèles musulmans de Guinée et de par le monde se rassemblent en famille et entre amis pour célébrer l’Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois sacré du ramadan. À la suite de ce mois de jeûne et de pénitence, l’Aïd est une occasion pour les musulmans de se réunir autour d’un repas festif et vivre un moment de solidarité et de fraternité.

La communauté musulmane continue de faire de la Guinée un pays paisible, plus ouvert, plus tolérant et plus prospère. Aujourd’hui, soulignons les grandes contributions qu’elle apporte à notre pays, la Guinée.

Je dois saisir cette heureuse occasion pour vous présenter mes meilleurs vœux, tout en implorant Allah, le glorieux et le Miséricordieux de faire de cette fête une opportunité pour toute la communauté musulmane afin de recevoir la grâce divine et la plus belle récompense et aussi afin d’avancer sur le chemin de l’unité nationale, du progrès et de la prospérité.

Frères et Sœurs musulmans, notre religion, prêche la paix, la convivialité, la tolérance et le respect de l’autre. Elle garantit la liberté de culte et de croyance. C’est donc main dans la main que nous parviendrons à bâtir une nation plus forte.

Chaque nation, chaque pays a son histoire.

Dans la vie des nations, il y a des moments difficiles et des moments de bonheur ; des moments de victoire, de retrouvailles et de célébration.

Chaque instant d’une nation est en effet un moment d’examiner nos actions individuelles, d’interroger ensemble les voies les plus appropriées et les plus adaptées au contexte de notre pays, pour tracer les futurs préférables à la hauteur de nos aspirations.

Je voudrais également saluer le leadership du Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé, qui a fait de l’unité nationale et du développement de la Guinée ses soucis majeurs.

Frères et Sœurs musulmans, avant de terminer mon propos, je souhaite prompt rétablissement à toutes les personnes malades. Mes prières vont aussi à l’endroit de ceux qui ne sont plus de ce monde. Puisse Allah leur accorder son paradis éternel.

Je renouvelle encore mes meilleurs vœux et je vous souhaite à vous tous et toutes une bonne fête.

Je vous remercie.

Ceci pourrait vous interesser

Tribune-ZANU et Feu Robert Mugabe : quelles leçons pour les peuples africains ? (Par Mamadou Baadiko Bah UFD)

Dans les années soixante-dix, j’étais étudiant en France et militant de la Fédération des Etudiants ...