Home / Actualité / Fatou Badiar définitivement libre: « je souffre du diabète, de l’hypertension, je suis cardiaque »

Fatou Badiar définitivement libre: « je souffre du diabète, de l’hypertension, je suis cardiaque »

On vient de l’apprendre. C’est certainement le jour le plus glorieux pour la désormais ancienne détenue de la maison centrale de Conakry. Dame Fatou Badiar, l’unique femme qui a subi la colère de la justice guinéenne en 2012, après avoir été arrêtée et condamné à 15 ans de réclusion criminelle dans l’affaire de l’attaque du domicile privé du chef de l’Etat, Alpha Condé le 19 juillet 2011, a été libérée ce mercredi 02 janvier 2019.

Sortie de prison avec une santé très critique, la désormais ancienne femme d’affaires a été conduite à son domicile privé à Almamya dans la Commune de Kaloum. Aux micros des journalistes, dame Fatou Badiar Diallo lance un appel solennel aux personnes de bonne volonté de l’aider à recouvrir sa santé.

« Aujourd’hui je souffre du diabète, de l’hypertension, je suis cardiaque. Jusqu’à présent les ligaments de mon genou se déplacent à cause des tortures que j’avais subies au moment de mon arrestation. Je ne peux pas marcher seule sans tenir quelqu’un. Je demande à toutes les bonnes volontés  qui peuvent m’aider de m’aider d’abord à me soigner. Aujourd’hui, je n’ai rien même dans ma chambre, il n’y a pas de lits, je me couche par terre, mais je suis très contente  et fière de ça. Je suis libre et vivante, je remercie le Pr Alpha Condé, je prie les guinéens d’accepter ce qui s’est passé et de se réconcilier. C’est ce qui va faire le bonheur du pays » a-t-elle laissé entendre devant quelques journalistes.

Dame Badiar n’est pas la seule à être libérée. Comme elle, plusieurs prisonniers qui ont bénéficié de la grâce présidentielle, ont aussi été libérés.

 

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : le nouveau représentant-résidant du PNUD reçu par Dr Mohamed Diané…

Le ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale a reçu ce ...