Home / Actualité / Economie / En conférence de presse : Tibou Kamara « vante les acquis » de la 3ème république

En conférence de presse : Tibou Kamara « vante les acquis » de la 3ème république

Les défilés des ministres du Gouvernement Kassory Fofana devant la presse se poursuivent dans la Capitale Guinéenne. Ce lundi 25 février 2019, c’était autour du ministre de l’Industrie, et des PME de défendre les acquis de son département sous le règne de la troisième république. Tibou Kamara, ancien journaliste, grand orateur, a soutenu vent et marée les progrès sous le magistère du président de la République, Alpha Condé.

Devant ses paires du gouvernement, l’actuel ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises a bien comme l’on s’attendait d’ailleurs, défendu les progrès enregistrés de 2010 à nos jours. Par les chiffres, le ministre conseiller personnel du chef de l’Etat a égrainé les performances dans le secteur de l’industrie en seulement 8 ans et quelques poussières de mois.

Pourtant, soutient Tibou Kamara, avant 2010, il n’y avait que 3 unités industrielles métalliques contre 9 à ce jour. Il cite comme exemple, 5 unités dans la cimenterie contre une seule avant l’élection d’Alpha Condé en 2010.

Dans la minoterie, selon le ministre, on note de nos jours 3 unités industrielles qui sont implantées dans le pays, alors qu’avant toujours 2010, il n’y avait qu’une seule.

Jetant un regard sur les industries plastiques, il dira également qu’en moins de 10 ans, six unités ont été créées contre trois avant 2010.

Pour clore cette parenthèse avec des arguments en main, le ministre a évoqué la question de la savonnerie. A ce niveau, 4 unités ont été installées contre une avant l’avènement de l’actuel dirigeant au pouvoir.

Lors de cette conférence de presse, le conseiller personnel d’Alpha Condé a fait un rappel historique des politiques, réalisations et perspectives du secteur de l’Industrie et des PME de la première à la troisième République. Au lendemain de son indépendance et au regard des difficultés de coopération économique avec la métropole, a-t-il indiqué, les autorités guinéennes d’alors ont fait le choix de l’option économique socialiste basée sur le centralisme économique.

« Grâce à la coopération économique bilatérale avec les pays du bloc socialiste, la politique industrielle inspirée de cette option économique a été basée sur la réalisation, par l’Etat, d’unités industrielles de divers secteurs d’activités réparties sur l’ensemble du territoire national. Grâce à l’appui technique et financier des pays amis, l’Etat Guinéen s’est doté de plus d’une quarantaine d’entreprises industrielles dans principaux secteurs suivant : agro-industries, textile, matériaux de construction, industries chimiques et industries alimentaires », a rappelé Tibou Kamara.

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Le FNDC Kindia veut défier le maire, Mamadouba Bangoura ce jeudi…

De nouvelles tensions s’annoncent dans la région de Kindia. Alors que le Front national pour ...