Home / Actualité / Politique / Dossier massacres 28 septembre 2009 : le procès va se tenir à Cour d’appel de Conakry, le cinéma liberté renié !

Dossier massacres 28 septembre 2009 : le procès va se tenir à Cour d’appel de Conakry, le cinéma liberté renié !

Près de 10 ans après les massacres du 28 septembre 2009 en Guinée, les auteurs des tueries ne sont toujours pas condamnés. Ce mercredi 14 août 2019, le comité de pilotage du dossier qui s’est réuni à Conakry, a annoncé une nouvelle fois, un lieu qui abritera ce procès tant attendu par les victimes.

C’est en effet dans les locaux du ministère de la justice que la nouvelle est tombée. Le Ministre par intérim de la justice, garde des sceaux, pour sa première fois de prendre contact avec les membres statutaires dudit comité, a magnifié la volonté de l’exécutif guinéen  d’organiser enfin ce gigantesque procès pour élucider les faits dans ce dossier. En lieu et place du cinéma liberté, c’est désormais la cour d’appel de Conakry qui abritera ledit procès.

« La proposition de Cinéma Liberté a été abandonnée. La rénovation coûtait pratiquement, le prix d’un bâtiment neuf. On a opté pour tenir le procès, désormais, dans l’enceinte de la Cour d’appel où la salle d’audience sera édifiée dans les jours à venir », a indiqué le ministre Mamadou Lamine Fofana en présence des journalistes.

Arrivé au gouvernement en janvier 2014, Me Cheick Sako, l’ancien ministre de la justice, a marqué son passage aux affaires en s’attaquant à l’épineux dossier des massacres du 28 septembre 2009 où plus de 150 opposants ont été tués dans un stade de Conakry et, au même moment, plus d’une centaine de femmes ont été violées, selon l’ONU.

Déterminé à tenir ce procès, l’ancien garde des sceaux avait mis en place ce comité de pilotage et fixé un budget de 78 milliards de francs guinéens, environ 8 millions d’euros. Maos jusque-là aucune date n’est encore fixée.

Dossier à suivre…

Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : Hadja Rabiatou Sérah, présidente du CES, testée positive au Covid-19

L’inquiétude est désormais grandissante en Guinée. La pandémie du Covid-19 suit son cours normal. La ...