Home / Actualité / Echos de nos régions / Coyah/Incendie volontaire et menace de mort à Wonkifong : important communiqué du parquet d’instance

Coyah/Incendie volontaire et menace de mort à Wonkifong : important communiqué du parquet d’instance

La  Justice de Paix de Coyah  a rendu le jugement civil contradictoire N° 45  du  21  Juin  2012 qui  a  débouté les  héritiers de feu  Ouï   Kabelé  Camara représentés par  Monsieur  Kandet   Souleymane  Camara suite  à une  assignation    qu’ils ont introduite  suivant  exploit d’huissier de Justice du  08  Décembre   2011  contre les nommés  Fodé  Bangoura  , El_ hadj  Ousmane Bangoura  , Faka Bangoura , Lansana Bangoura  dit Bouba, El_ hadj  Madjiou  Baldé  et  Almamy Kabélé   Camara  pour  obtenir la reconnaissance de leur propriété  sur quatre  vastes domaines  à savoir : Kayemaha  , Falekouyé  , Yirindigui  et Balebouloun   sis à Kouyeya  dans la Sous _Préfecture de Wonkifong  , Préfecture de Coyah .

Qu’au  lieu d’exercer  les voies de recours prévus  à cet effet par la loi , Monsieur  Kanket  Souleymane  Camara  s’est servi dès le mois de  mars 2019  d’un  certain nombre de personnes  qui utilisent  les réseaux sociaux   en diffusant  des messages d’incitation  à la violence à caractère  ethnique et régionaliste   et  fait   mobiliser  une centaine d’individus  qui se sont donnés rendez-vous le 29 Mars  2019  à  08  heures  au domicile de El _hadj  Madjou Baldé  sis à  Falékouyé   où  ils  se sont servis  des armes blanches, gourdins  , marteaux  et bidons  contenant de l’essence  en détruisant  et incendiant   03 Bâtiments et leurs contenus  ainsi qu’une boulangerie ,  des boutiques et magasins .

Suivant réquisitoire introductif  du   04  Avril   2019  , une information judiciaire a été ouverte  contre les suspects pour des faits de menaces de mort  , injures publiques  , incendie volontaire, destruction d’édifices privés et de diffusion  d’écrits de nature raciste , régionaliste   et xénophobes   par le biais d’un système informatique contre  les suspects  identifiés  suite  à  la plainte formulée   par la victime .

Faits  prévus et réprimés par les articles 240 ,  282 , 366 ,  373  , 510  et  523 du  code pénal ainsi que des articles  26 ,  27 ,  28  ,  29  et  36  de la  loi  N°L/2016/037/AN  du  28  juillet  2016  relative  à la cyber _sécurité  et la protection  des données à caractère personnel  en République de Guinée 

Faisant droit  aux réquisitions du  Parquet   , Monsieur le Juge d’Instruction désigné à  cet effet a  inculpé et placé sous mandat de dépôt   Monsieur   Kanket Souleymane  Camara  tandis que les autres font l’objet  de mandat d’arrêt dont l’un a été exécuté le   29  Mai   2019  contre  Mamadouba alias    Momo   Keita .

La  procédure suit  son  cours normal au cabinet d’Instruction.

Fait  au  Parquet  de Coyah le  31  Mai  2019

Le   Procureur  de la  République

FALLOU  DOUMBOUYA  

Ceci pourrait vous interesser

La Guinée face au Coronavirus : le personnel judiciaire de Conakry, invité à se faire dépister au palais du peuple…

Dans une note circulaire, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Mamadou Lamine Fofana, ...