Home / Actualité / Echos de nos régions / Coupe du président : Bantama Sow, l’initiateur d’une compétition à dimension nationale

Coupe du président : Bantama Sow, l’initiateur d’une compétition à dimension nationale

Si à sa première édition, la Coupe du Président a réussi à gagner les cœurs des amoureux du plus vieux sport au monde, la deuxième, elle, prend de l’ampleur sur l’ensemble du territoire national. Créer au temps du premier régime, cette compétition a disparu courant le régime du feu président Lansana Conté. Il a donc fallu l’arrivée de Sanoussy Bantama Sow, à la tête du département des sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, pour que cette coupe soit ressuscitée de sa tombe.

A l’image du régime de Sékou Touré, Bantama Sow a donné un éclat particulier à cette compétition, qui oppose les 33 préfectures de la Guinée, sans ignorer les 5 communes de Conakry. La grande innovation apportée, c’est bien la détection des talents. De nombreux jeunes joueurs qui n’ont pas la chance de jouer en sélections nationales se font repérés et donc recrutés à la suite pour faire valoir leurs talents.

« Pour ceux qui connaissent l’histoire de ce pays. En Guinée, il y avait ce qu’on appelle la Coupe PDG qui opposait les 33 préfectures de la Guinée, plus les 5 communes de Conakry. Mais nous avons dit il faut revenir, voir la façon de le faire pour permettre aux jeunes qui n’ont pas la chance de jouer dans le championnat national, d’être détectés. Leur donner donc l’opportunité pour voir ce qu’ils sont capables de prouver sur le terrain. C’est pourquoi, nous avons pris l’initiative de créer la Coupe du Président qui nous permets de détecter des talents, c’est-à-dire, des jeunes qui se trouvent à Youmou, à Belya ou à Koundara, qui n’ont pas la chance de jouer dans le championnat guinéen, de montrer ceux dont ils sont capables » confie le ministre en charge des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, interrogé par Globalguinee.info.

Selon Bantama Sow, la deuxième édition de la coupe du président, a permis à son département de dénicher des jeunes talentueux capables de jouer dans nos différentes équipes nationales.

« Je pense, ce qu’on a vu depuis le début de la compétition, on a eu à détecter des jeunes qui ont la capacité de jouer dans nos différentes équipes nationales. Pour le moment, je ne dirais rien, parce qu’on a des techniciens qui sont mobilisés pour ça, donc l’objectif c’est pour détecter des talents » rassure le chef du département.

Au-delà des talents, l’ambition de Bantama Sow, est de faire en sorte que le foot qui est un facteur de cohésion, de paix et de rassemblement, soit le maillon de rencontre et de joie entre les dignes fils du pays.

« Partout où on joue le foot, ça éloigne le jeune de la drogue, de l’alcool et de la violence » souligne-t-il.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 268

Ceci pourrait vous interesser

Cellou Dalein adresse ses condoléances à la famille de Kadè Diawara…

Décédé vendredi dernier des suites de maladie à l’hôpital Ignace Deen, la chanteuse Hadja Kadè ...