Home / Culture / Conakry : le ministre Mamady Touré lance la 11ème édition des 72 heures du livre

Conakry : le ministre Mamady Touré lance la 11ème édition des 72 heures du livre

Le rendez-vous incontournable des amoureux des livres est de retour pour une 11e édition, placée sous le thème « Livre et images ».

Le lancement officiel de ce rendez-vous a été présidé par le ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Étranger avec la République du Mali comme pays invité d’honneur et la préfecture de Faranah comme ville d’honneur de cette 11e édition qui est une initiative de l’harmattan guinée.

Pendant trois jours la lecture, l’écriture, les livres ainsi que leurs auteurs seront à l’honneur à travers des présentations, des débats, des séances de dédicaces, d’expo vente de livres avec près de 15.000 ouvrages, d’échanges sous forme de débats, de tables rondes, de conférences et d’entrevues et de formations.

Présent à ce rendez-vous du livre en guinée, le maire d’Ouagadougou a mis l’occasion à profit pour annoncer la candidature de la capitale burkinabé pour accueillir l’événement ‘’Capitale mondiale du livre en 2021’’. Par la même occasion, Amand BRaud Pierre Béouindé dira que le pays des hommes intègres compte sur le soutien sans faille de la République de Guinée pour que cette candidature soit une réalité, tout en précisant que si la candidature d’Ouagadougou est retenue, la Guinée sera le pays invité d’honneur à la cérémonie de lancement.

Pour sa part, la directrice de la diversité et des langues à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), a fait un plaidoyer à l’endroit de l’État guinéen. Yuma Fall, recommande que les autorités guinéennes fassent en sorte que Conakry soit la capitale africaine du livre, car pour elle, la suite logique serait que la République de Guinée porte cette initiative avec l’OIF.

De son côté, le Président par intérim de l’Association des écrivains de Guinée a émi le souhait que l’événement ‘’72 heures du livre’’ soit meublé avec davantage de publications. Selon Facely 2 Mara, la Guinée doit en effet s’élever à la hauteur des prétentions qui sont les siennes, c’est pourquoi il sollicite une centaine de publications en français et en langues nationales au titre de la 12ème édition.

Pour marquer cette 11ème édition le Directeur Général de l’harmattan-Guinée et initiateur des 72 heures du livre a remis au ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, le document de réflexion du projet Conakry capitale africaine du livre. Selon, Sansy Kaba Diakité pour que notre pays se proclame Conakry capitale africaine du livre, il faut travailler, faire du sérieux à travers l’engagement de toute la nation et avec le soutien du président de la République, Alpha Condé.

En réponse, le ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger dira que les acquis de Conakry capitale mondiale du livre confèrent à la même ville tous les atouts requis pour être la capitale africaine du livre. Poursuivant, Mamadi Touré a précisé que les 72 heures du livre, en dehors de leur caractère de promotion et de diffusion des œuvres littéraires, seront mises à profit pour expliquer dans les moindres détails les acquis de Conakry capitale mondiale du livre et la nécessité de sa pérennisation pour le bien de la culture nationale, pour qu’à la clé, Conakry puisse être considéré comme la capitale africaine du livre, tout comme Ouagadougou l’est pour le cinéma précise le ministre.

À travers cette onzième édition qui marque le début d’une nouvelle décennie, l’initiateur du Salon du livre de Guinée, Sansy Kaba Diakité entend bien démarrer une aventure nouvelle. Celle de faire de Conakry, la capitale africaine du livre.

 La Cellule de Communication du Gouvernement

Ceci pourrait vous interesser

Cérémonie de fin de formation de 350 officiers et sous-officiers : discours du ministre d’Etat, Dr Mohamed Diané…

Mesdames et Messieurs, L’honneur m’échoit de présider la cérémonie qui nous rassemble ici cette matinée. ...