Home / Actualité / Politique / Conakry : journée de mobilisation à « risque » pour les partisans du Front anti nouvelle constitution…

Conakry : journée de mobilisation à « risque » pour les partisans du Front anti nouvelle constitution…

A l’appel du Front national pour la défense de la constitution, plusieurs citoyens guinéens sont dans la rue pour s’opposer au projet de troisième mandat du président Alpha Condé, ce jeudi 14 octobre 2019, à Conakry.

Les opposants au projet de changement constitutionnel sont de nouveau dans la rue pour protester contre le régime en voie de modifier la Loi fondamentale en vigueur. Sauf que des risques tensions énormes sont visibles sur le terrain. Si le FNDC désirait marcher du rond-point de l’Aéroport au Palais du Peuple, les autorités de Conakry se sont catégoriquement opposées contre l’itinéraire choisi par les protestataires.

En lieu et place de l’itinéraire choisi par le FNDC, le Gouvernorat de la ville de Conakry a opté pour l’ancien qui avait drainé du monde du rond-point de la Tannerie jusqu’à l’Esplanade du Stade du 28 septembre, en passant par l’Aéroport, le Pont de Gbéssia Kondébougni et Hamdallaye.

Avec une forte présente des forces de sécurité sur le terrain, les opposants devront choisir. Entre traverser les appareils sécuritaires ou se plier aux ordres du Gouvernorat.

Alors qu’ils drainent un monde fou derrière eux, les leaders du FNDC ont plutôt opté pour un meeting juste au niveau du pont de Kondébougni, où un important dispositif sécuritaire est placé.

Mais connaissant cette hostilité qui existe depuis plusieurs années entre manifestants et forces de Sécurité, l’on pourrait bien s’interroger sur la suite de cet évènement.

Nous y reviendrons…

La Rédaction

Ceci pourrait vous interesser

Coronavirus: le monde court après les masques

Faut-il systématiquement se couvrir le visage pour lutter contre le Covid-19 ? Dans de nombreux pays, ...