Home / Actualité / Politique / Chiens errants à Conakry : le ministre de l’Elevage pas favorable à l’abattage, annonce plutôt une campagne de vaccination

Chiens errants à Conakry : le ministre de l’Elevage pas favorable à l’abattage, annonce plutôt une campagne de vaccination

Que faire des chiens errants dans la Capitale guinéenne ? Doit-on les abattre ? Non ! a répondu le ministre de l’Elevage et de la Protection Animale, lors d’une conférence qu’il animé ce mercredi 14 août 2019 à Conakry.

En lieu et place d’un abattage massif de chiens errants, Roger Patrick Millimouno annonce une campagne de vaccination dès la fin du mois d’août à Conakry. Il explique ce choix par l’interdiction au niveau international de cette pratique. Selon lui, il existe désormais de nouvelles lois sanctionnent et interdit l’abattage massif de chiens.

«Faut-il abattre les chiens comme nous le faisions avant et que nous soyons indexés à l’international avec pour conséquence que nous risquons de voir des projets que nous avons avec des partenaires étrangers arrêtés comme mesure de sanction contre nous?» S’est interrogé le ministre Millimouno alors qu’il répondait à une question d’un journaliste.

Il y a un aspect sociologique de notre pays dira le ministre, qui dit que ce n’est pas bon pour le pays de faire un abattage massif de chiens.

« Mon prédécesseur avait été un peu critiqué parce qu’on disait que cet abattage massif de chiens qu’il était en train de faire allait entraîner des problèmes, des troubles dans le pays. Si la société raisonne comme ça, il ne faut pas faire fi de ça», a-t-il argué, critiquant ainsi la gestion d’un de ses prédécesseur, en l’occurrence, Mouctar Diallo, ancien ministre de l’Elevage, devenu ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes.

Pour mieux réussir la campagne par le chef du département de l’Elevage, Roger Patrick Millimouno, environ 2 mille doses de vaccins allant dans le cadre de la prévention de la rage sont annoncées pour la circonstance.

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : Hadja Rabiatou Sérah, présidente du CES, testée positive au Covid-19

L’inquiétude est désormais grandissante en Guinée. La pandémie du Covid-19 suit son cours normal. La ...