Home / Actualité / Politique / Casse à Kaporo-Rails : Cette étrange solution que préconise un cadre de Sidya Touré…

Casse à Kaporo-Rails : Cette étrange solution que préconise un cadre de Sidya Touré…

Alors que la crise humanitaire s’enlise au quartier Kaporo-rails dans la haute banlieue de Conakry, comment rendre justice en faveur des habitants de cette zone? C’est la grosse inquiétude pour les habitants de cette localité. Si le besoin d’indemnisation des victimes est vivement réclamé par la classe politique d’opposition, et certaines organisations de la société civile guinéenne, d’autres voix dénoncent la corruption qui a gangrené l’occupation de ses lieux. C’est le cas du parti de Sidya Touré, qui souhaite d’ailleurs que des poursuites judiciaires soient engagées à l’encontre des cadres qui ont vendu des parcelles à Kaporo-rails.

Le parti de Sidya Touré, souhaite voir l’Etat traduire en justice les cadres qui se sont livrés à de tels actes. Pour que justice soit rendu aux victimes de Kaporo-rails,  un responsable de l’Union des Forces Républicaines pense trouver la solution. Se confiant à un journaliste de notre rédaction, Ibrahima Bangoura trouve nécessaire l’implication du maire de Ratoma dans ce dossier, même s’il a exprimé un aveu d’impuissance. Au cas contraire, il demande aux citoyens de cette zone de saisir de leur autorité communale, à travers une pétition.

« Je pense que le maire de cette commune doit être devant pour mener le combat avec eux. Ou les victimes doivent le saisir pour qu’il se bouge. Même si c’est cinq personnes au nom de la communauté, ça vaut une pétition. Qu’ils saisissent le maire de Ratoma », propose-t-il.

Pour grand nombre d’observateurs, le déguerpissement au centre directionnel de Koloma serait d’ordre communautaire. Faux, rétorque ce député du groupe parlementaire alliance républicaine.

« On veut amener tout le monde sur ce terrain. Quand un adversaire te tend un piège il faut le contourner. Il faut les attaquer sur le plan citoyen. Il ne faut pas tomber dans le piège. Ce qui se passe à Kaporo Rail, c’est vraiment choquant. La solution aurait été pour le pouvoir d’indiquer un endroit pour recaser ceux qui sont déguerpis de Kaporo Rail. C’est-à-dire, il fallait d’abord identifier un lieu pour recaser tous ceux qui sont délogés de Kaporo-Rails premièrement. Et deuxièmement, les indemniser. Mais malheureusement, cela n’est pas fait. Je pense que le chemin que les habitants de Kaporo-rails doivent prendre, c’est cette voie de réclamation  à l’Etat : D’être reloger et deuxièmement d’être indemniser. Et troisièmement poursuivre aussi ceux qui ont vendu les domaines de l’Etat », pense comprendre Ibrahima Bangoura.

Dossier à suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Le Centre Culturel Franco Guinéen dans la ferveur des 20 ans de son existence…

29 Juillet 1999- Décembre 2019, cela fait pratiquement 20 ans que le centre culturel franco ...