Home / Actualité / Echos de nos régions / Campagnes électorales, pression de la rue : l’opposition politique maintient sa ‘’position’’ et va continuer la ‘’résistance…’’

Campagnes électorales, pression de la rue : l’opposition politique maintient sa ‘’position’’ et va continuer la ‘’résistance…’’

Alors que le pouvoir d’Alpha Condé ne semble écouter leurs cris de cœur, les opposants au régime de Conakry, qui se sont réunis ce vendredi 17 Janvier 2020, au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), ont une nouvelle fois réaffirmé leur position par rapport à l’organisation des prochaines élections législatives.

L’opposition plurielle, réunie autour du chef de file, Cellou Dalein Diallo, a, au cours de cette plénière maintenu sa position qui consiste à poursuivre le mot d’ordre de manifester en intensifiant les actions de protestations.

Les opposants d’Alpha Condé, ayant décidé de boycotter et d’empêcher la tenue des législatives annoncées pour le 16 février prochain, préviennent qu’ils ne sont pas prêts à revenir au scrutin si leurs exigences ne sont pas satisfaites.

Sur le point du décret ouvrant des campagnes électorales et l’affichage des listes, l’opposition plurielle dit constater que le Président Alpha Condé, « qui est champion du désordre, continu naturellement d’aggraver le désordre qu’il a instauré dans le pays » Parce que, pratiquement, « il n’est pas possible de tenir ces élections à la date indiquée par la CENI. En plus, vous vous trouvez dans une situation où, les campagnes sont ouvertes, alors que les listes ne sont pas encore complètement affichées » a déclaré Cellou Dalein Diallo, dans son compte-rendu.

De l’avis du chef de file de l’opposition, il n’y a nulle part en Afrique, où 68% des populations votent.

« Pourquoi nous sommes à 8.000.000, c’est parce qu’il y a eu beaucoup de mineurs et beaucoup de doublons. M. Kébé a refusé d’appliquer les recommandations de la mission d’audit » accuse le principal challenger du Président Condé.

Concernant les derniers développements de l’actualité, l’opposition maintient également sa position et va continuer la résistance et à s’opposer à l’organisation d’une mascarade électorale dit-elle, dans le pays.

« Nous voulons que Monsieur Alpha Condé respecte notre Constitution », a ajouté l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo.

Alors que les récentes journées de résistance active et permanente du front national pour la défense de la constitution ont été émaillées de violences ayant entrainé des morts d’hommes et cas de destruction d’édifices publics, l’opposition se réjouie de ce qu’elle qualifie de ‘’succès’’.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Cellou Dalein adresse ses condoléances à la famille de Kadè Diawara…

Décédé vendredi dernier des suites de maladie à l’hôpital Ignace Deen, la chanteuse Hadja Kadè ...