Home / Culture / BEPC/ Commune de Dixinn : le maire Mamadou Samba Diallo lance épreuves, 2.631 candidats affrontent les épreuves

BEPC/ Commune de Dixinn : le maire Mamadou Samba Diallo lance épreuves, 2.631 candidats affrontent les épreuves

C’est parti pour le brevet d’étude du Premier Cycle en Guinée. Après l’examen d’entrée en 7e année, le BEPC session 2019 a démarré ce lundi, 08 juillet sur toute l’étendue du territoire national, sous le slogan ‘’tolérance zéro vers l’excellence’’. Au total, ils sont au nombre de 149.543 candidats, à affronter cet examen dont les épreuves vont s’enchaîner sur six jours. Dans la capitale guinéenne, à Dixinn, c’est le maire de la commune, Mamadou Samba Diallo, qui a lancé les épreuves, en présence des autorités administratives en charge de l’Education.

Dans cette commune, ils sont au total 2631 candidats dont 1231 candidats à affronter cette année les épreuves. Ce lundi, tout à commencer par les épreuves de rédaction et d’histoire. Les candidats sont repartis dans 9 centres avec 2 surveillants par salle.

« De façon générale, on est toujours dans la même chose, c’est tolérance zéro. Nous leur demandons de travailler calmement, de faire comme s’ils étaient en classe, ce n’est pas la fin du monde. Nous sommes dans les interrogations et nous ne leur donnerons jamais ce qu’ils n’ont pas fait » a expliqué à la presse, Fodé Sylla, le directeur communal de l’éducation de Dixinn.

Le maire de la commune de Dixinn présent au lancement des épreuves,  n’a pas manqué de rafraichir la mémoire de la population sur la crise qui a perturbé le système éducatif guinéen ces derniers temps.

« Les gens avaient tendance à croire à une année blanche. Dieu merci tel n’a pas été le cas. Nous remercions toutes les parties qui étaient en conflit d’avoir accepté de trouver la solution pour que les enfants passent leurs examens. J’espère qu’ils seront à la hauteur des sujets » a déclaré Mamadou Samba Diallo.

Certains Candidats interrogés à la fin de la première épreuve ont affiché un sentiment de satisfaction. Ils ont promis d’éviter des résultats catastrophiques à l’image des précédents examens nationaux.

Kadiatou Soumah

Pour Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Affaire rackettage de joueurs : 39 membres statutaires de la Féguifoot exigent la suspension immédiate d’Amadou Diaby (Déclaration)

C’est une mauvaise nouvelle pour le premier vice-président de la Fédération guinéenne de Football, Amadou ...