Home / Actualité / Politique / Assassinat de Fatoumata Tounkara : la Guinée audacieuse de Domani Doré condamne et exige que justice soit faite (Déclaration)

Assassinat de Fatoumata Tounkara : la Guinée audacieuse de Domani Doré condamne et exige que justice soit faite (Déclaration)

La découverte dimanche 16 juin 2019 du corps en putréfaction d’une jeune dame, épouse de Monsieur Nabé présumé auteur de ce crime crapuleux, vient relancer le débat sur les violences que subissent les femmes dans une société traditionnelle où la mort semble plus honorable qu’une vie de divorcée.

La Guinée Audacieuse, mouvement politique affilié au Rpg Arc En Ciel, tire son existence de trois raisons principales : le rajeunissement, la féminisation et la qualification du personnel politique guinéen c’est-à-dire remettre la morale au cœur du débat politique.

Ils sont nombreux les partis politiques qui s’expriment sur leur opinion quant aux raisons à démontrer aux populations de souscrire ou pas à la nouvelle constitution.

Ignorant bien souvent qu’une constitution est avant tout considérée comme la plus élevée de l’ordre juridique de chaque pays.

Pour que ce débat ait donc du sens, nous devrions faire face à la morale et aux questions existentielles pour les différentes composantes de la nation, notamment les femmes.

C’est avec beaucoup de peine que nous constatons un manque d’intérêt manifeste de la classe politique toute entière face à cette tragédie qui pourtant n’est pas un fait isolé. Le débat politique ne doit pas se résumer à la conquête avide du pouvoir.

Ceci doit être une énième occasion pour nous, d’interpeller les femmes à prendre conscience de l’engagement politique qui est avant tout basé sur la défense des « intérêts ».

Malheureusement nous avons une définition tellement réductrice de la notion des « intérêts » que ces dernières estiment malheureusement que celle-ci se résume à l’affût du gain mal acquis ;

Les « intérêts » sont diverses, mais doivent reposer sur ce que nous choisissons de défendre dans l’espace public et c’est presque biologique qu’une femme en politique s’inquiète pour des questions de santé, mais aussi particulièrement de la maternité.

Les lois qui protègent les femmes ne tomberont pas du ciel, mais sortiront des méninges des femmes et d’hommes soucieux, mais également prêts à se battre pour ce qui leur semblera juste. Nous ne pouvons pas en vouloir aux hommes d’ignorer nos préoccupations là où se font les lois, si nous ne sommes pas prêtent à nous lever pour défendre nos droits.

Une victime de plus, une victime de trop. FATOUMATA TOUNKARA méritait de vivre et c’est en cela que son cas doit servir à nouveau d’exemple afin que la société guinéenne se rende compte qu’une femme ou un homme en difficulté dans son couple, doit être protégé par le divorce au besoin sans être jugé.

Par cette déclaration, nous voulons demander à ce que justice soit faite afin que la vie d’une femme soit une denrée que nous ne banalisons pas dans ce pays.

Par cette déclaration, nous voulons faire entendre ce message aux femmes, aux jeunes femmes en Guinée et de par le monde : que nul n’a le droit de vous violenter au nom de l’amour.

Si vous n’avez nulle part où aller, rappelez -vous que nous avons chacune dans notre entourage une amie, une collègue, une voisine, une ONG qui souhaite juste nous voir toquer à sa porte pour ensemble trouver une solution qui est d’abord la VIE.

Ayons l’audace de nous battre pour nos droits et protégeons nos vies pour y arriver !

Conakry, le 18 juin 2019

La Guinée Audacieuse

Ceci pourrait vous interesser

Autorisation ou pas des manifs : le FNDC maintient sa marche du jeudi 14 novembre sur l’autoroute…

Opposé au projet de changement constitutionnel en Guinée, le front national pour la défense de ...