Home / Actualité / Politique / Arrivée du président à Kankan, attaques du cortège du PM à Labé, le ministre Bantama Sow fait des confidences…

Arrivée du président à Kankan, attaques du cortège du PM à Labé, le ministre Bantama Sow fait des confidences…

Le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique s’est confié ce vendredi 22 novembre 2019, à un journaliste de Globalguinee.info. Sanoussy Bantama Sow s’est exprimé sur l’objectif de la réception du chef de l’Etat, dans la région de Kankan ce week-end. Aussi, sur un ton ferme, il a condamné vigoureusement l’attaque du cortège du Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana à Labé, en marge du lancement d’un projet d’ordre communautaire. Extrait…

Arrivée d’Alpha Condé à Kankan

Le président est invité par le ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, pour assister à la finale de la deuxième édition de la coupe du président. Un tournoi qui lui est dédié. Mais comme vous le savez aujourd’hui, la Guinée se trouve dans une situation, où on parle de nouvelle constitution. Certains pensent que le président n’a pas le droit ou la latitude de proposer une nouvelle constitution au peuple, d’autres pensent que ça fait partir des prérogatives du président. Il y a donc des gens qui sont pour qu’on propose une nouvelle constitution, par contre ces derniers ont évidemment des opposants. Ceux qui sont contre disent à l’opinion nationale et internationale que tout le peuple de Guinée est contre la présentation d’une nouvelle constitution et de l’autre côté, on dit ceux qui sont contre sont minoritaires. Et le Président est le père de famille qui est au-dessus de la mêlée qui doit trancher. Donc les partisans de la nouvelle constitution estiment que, tout comme d’ailleurs la jeunesse de Kankan, à l’occasion de la finale de la Coupe du Président, invité le chef de l’Etat, pour lui magnifier, le remercier pour tout ce qu’il est en train de faire pour la jeunesse guinéenne. A Kankan, les partisans d’une nouvelle constitution ont décidé de montrer à la face du monde, que la majeure partie de la population guinéenne est pour la nouvelle constitution. Demain samedi, je crois qu’il y aura une forte mobilisation et vous voyez même l’ambiance dans la ville, je crois que c’est après ces différentes mobilisations que le Président en âme et conscience doit prendre une décision pour appeler le peuple de Guinée au Référendum ou dire que ce n’est pas la peine. Mais moi je pense en tant que citoyen guinéen, que ça soit Alpha Condé ou pas, aucune constitution au monde n’est figée, n’est bloquée. Et la loi reconnaît au chef de l’Etat de présenter une nouvelle constitution. C’est au peuple de dire Oui ou Non ! C’est très simple. Les guinéens n’ont pas besoin de se boxer pour dire moi je suis pour ou contre. Si chacun sait qu’il a la majeure partie de la population, mais qu’ils acceptent d’aller aux urnes pour que le peuple départage. On n’a pas besoin de nous battre, on pas besoin de caillasser des voitures, non plus de s’attaquer à Paul ou Pierre.

Le cortège du PM, Kassory Fofana victime d’une série d’attaques à Labé

Je déplore ce qui s’est passé à Labé. Et l’appel que je vais lancer à tous les guinéens, la Guinée appartient à tout le monde. Le Kissien de Kissidougou et de Guéckédou est chez lui à Koundara, à Koubia et à Lélouma. Le Peulh de Koubia est chez lui à Yomou, est chez lui à Siguiri. Donc chaque guinéen doit éviter cette violence. Nous avons voté en 1958 contre la colonisation. Nous avions dit que nous préférons la liberté dans la pauvreté. A mon avis, tous les guinéens sont égaux sur le territoire national. Evitons la violence. Au-delà, le Premier ministre est le deuxième à la tête de l’exécutif, le numéro 2. Aucun citoyen ne peut empêcher le Premier ministre d’aller là où il veut. Vraiment c’est déplorable et je condamne avec la dernière énergie (…) Le Premier ministre quand il vient dans une région, il ne vient pas en tant que responsable d’un parti politique, il était à Labé dans le cadre du développement local. Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Il n’est pas en mission d’un parti politique. Je pense que la violence ne nous apporte rien, au contraire ça nous mets en retard. J’espère que les auteurs de ses violences vont se ressaisir, tirer les leçons, pour ne plus que cela se répète.

A suivre…

Propos recueillis par Alpha Madiou BAH

Envoyé spécial de Globalguinee.info

Depuis le Nabaya

Ceci pourrait vous interesser

Cellou Dalein adresse ses condoléances à la famille de Kadè Diawara…

Décédé vendredi dernier des suites de maladie à l’hôpital Ignace Deen, la chanteuse Hadja Kadè ...