Home / Actualité / Echos de nos régions / Après un brillant parcours en Guinée, Hadja Idrissa Bah va poursuivre les études à la Sorbonne (France) !

Après un brillant parcours en Guinée, Hadja Idrissa Bah va poursuivre les études à la Sorbonne (France) !

Elle s’est démarquée dans son pays pour son activisme non seulement pour la cause des enfants, ensuite des petites filles, mais aussi pour les femmes. Elle a durant des années dénoncé des pratiques comme le viol des droits des enfants, le viol sur mineur, l’excision des jeunes filles, mais aussi les mariages précoces, malgré les vagues de critiques qu’elle a reçu de l’opinion pour non respect des mœurs de son pays. Aujourd’hui, après ses études primaires, secondaires et un début de parcours universitaire à l’université général Lansana Conté de Sonfonia, Hadja Idrissa Bah, va poser ses valises en France, à la faculté de droit de la Sorbonne, pour poursuivre ses études. Elle quitte donc son pays avec un parcours inédit.

Ce jeudi 22 août 2019 dans la soirée, précisément à 23 heures 50, Hadja Idrissa Bah va s’envoler pour la France pour une nouvelle aventure. Mais avant, elle a réussi à marquer les esprits dans plusieurs fonctions non seulement en qualité de présidente du Parlement des Enfants de Guinée, de Présidente Fondatrice du Club des Jeunes Filles Leaders de Guinée, de Chargée de Communication et des Affaires Extérieur du Réseau AfriYan Guinée, d’Ambassadrice de SOS Africaines en Danger en Afrique de l’Ouest, mais aussi de membre du Groupe des Jeunes Féministes de l’Afrique de l’Ouest.

La jeune fille de 19 ans, qui a vu jour le 23 août 1999 à Conakry, et qui aura 20 ans dans quelques heures, va donc baisser les armes pour un temps, et se consacrer à ses études universitaires, loin de son pays, avant de reprendre les armes de lutte, nous a-t-elle confié. L’étudiante en Première Année de la Faculté des Sciences Politiques à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, est titulaire de plusieurs attestations et satisfécits venant de nombreuses institutions œuvrant pour la cause des enfants, filles, femmes et jeunes.

En février 2019, Hadja reçoit une attestation de la part de l’organisation Changement Positif pour sa participation au Forum National de la Gouvernance.  Dans la même année, elle obtient une autre attestation de la part de AfriYan Guinée dans le cadre de l’engagement de son ONG pour la promotion du Dividende démographique de l’Union Africaine. Mais peu avant, en Décembre 2018, les J awards l’ont décerné une attestation comme étant l’une des 50 jeunes qui font bouger la Guinée dans la catégorie engagement féminin. Novembre 2018, elle se fait distinguer également d’un prix de la part du Guinean Excellence awards au Canada dans la catégorie féminin. C’est donc dire que le parcours de la petite Idrissa, qui a fait ses débuts à bas âge, est hallucinant et remarquable.

Cette jeune guinéenne, durant les prochaines années, se battra pour obtenir d’abord un master en droit, avant de penser à aller plus loin. Elle rêve d’être avocate dans une institution de haut niveau, pour plaider la cause des femmes africaines en générale, et celles guinéennes en particulier.

Une nouvelle aventure donc, pour la jeune activiste, qui a déjà marqué ses empruntes dans son pays d’origine.

Focus Globalguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

AC Milan-Inter, un derby sous le signe de la lutte contre le racisme

Après les récents incidents à caractère raciste qui ont entaché le football en Italie et ...