Home / Actualité / Economie / Alpha Condé : « si nous sommes en train d’améliorer la gestion de l’Etat… »

Alpha Condé : « si nous sommes en train d’améliorer la gestion de l’Etat… »

Présidant jeudi au palais du peuple de Conakry, les travaux des états généraux de la décentralisation et du développement local, le chef de l’Etat, Alpha Condé, a étalé la vision de sa Gouvernance avant la fin de son mandat en 2020. Le président de la République qui exposait devant les nouveaux élus locaux, les préfets et sous-préfets, a largement débattu sur sa vision pour nos collectivités locales.

Désormais, Alpha Condé mise sur l’Agence Nationale de Financement des Collectivités locales (ANFIC) pour appuyer et financer les communes. Elle est créée par le gouvernement et est sous la tutelle du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, département piloté par le Général Bouréma Condé.

« La mission de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales… »

D’après le locataire du palais Sékhoutouréya, l’Etat est conscient de l’insuffisance des moyens financiers et endogènes. C’est donc conscient de cette réalité que tout a été mis en œuvre avec l’appui des partenaires étrangers pour la formulation d’un mécanisme durable et pérenne de financement qui aura pour vocation de doter les communautés locales des moyens importants favorisant la réduction de la pauvreté en Guinée.

« En effet, l’Etat a créé le Fonds National de Développement Local en vue d’encadrer et améliorer le financement de la décentralisation. Ce fonds d’une importance capitale pour le développement local sera désormais l’unique porte d’entrée pour les investissements au niveau des collectivités décentralisées. Ce qui veut dire qu’il n’aura pas plusieurs caisses et comme il sera centralisé, les détournements au niveau local deviendront difficiles. Car, si nous sommes en train d’améliorer la gestion de l’Etat pour que les ressources nationales rentrent, nous ferons la même parce qu’on ne va pas créer un fonds qui va servir quelques personnes et non pas la formation de nos populations. C’est pourquoi, ce fonds sera géré par l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Local, une structure voulue, conçue et animée par le gouvernement pour résoudre la différence de développement qui existe entre nos collectivités locales », a expliqué le président Condé.

Pour un système de prorogation, dira le maitre suprême de la nation, elle établira l’équité et l’équilibre entre les communautés locales pour une judicieuse répartition des ressources nationales. Elle est déjà fonctionnelle et son abonnement se fait prioritairement à partir des ressources minières dont dispose naturellement le pays, mais aussi par l’apport constant des partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement.

« Cette politique de financement de la décentralisation est une innovation et une avancée significative. Elle s’inscrit dans notre volonté commune de renforcer la capacité financière des collectivités à travers une planification participative locale à travers des outils fiables de gestion locale », instruit-il.

Devant les membres du corps diplomatique et consulaire, ses ministres, représentants d’institutions nationales et internationales, Alpha Condé a annoncé que plus de 1000 milliards de francs guinéens seront mobilisés en 2019 et 2020 en faveur des communes faitières de l’accès aux services sociaux économiques. Une manière selon lui, de faire la promotion de la démocratie participative, et de la Gouvernance locale.

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Le FNDC Kindia veut défier le maire, Mamadouba Bangoura ce jeudi…

De nouvelles tensions s’annoncent dans la région de Kindia. Alors que le Front national pour ...