Home / Actualité / Echos de nos régions / Alpha Condé depuis Nzérékoré : « J’ai dit et je le répète haut et fort, je ferai ce que le peuple veut… »

Alpha Condé depuis Nzérékoré : « J’ai dit et je le répète haut et fort, je ferai ce que le peuple veut… »

En déplacement dans la région forestière depuis ce vendredi, Alpha Condé, le président de la République, a de nouveau affiché sa position face au débat sur le projet de nouvelle constitution en Guinée. Faisant face à plusieurs contestations dans les rangs de l’opposition et du Front national pour la défense de la constitution, le chef de l’Etat, a, à l’occasion d’un meeting tenu à la place des martyrs de Nzérékoré, déclaré haut et fort, que nul ne peut l’intimider.

Rappelant les grands moments de l’histoire de la Guinée, Alpha Condé indique que les guinéens ont toujours su se rassembler et s’unir pour aller de l’avant.

« C’était valable hier, ça l’est aujourd’hui et ça le sera plus encore demain, parce que le courage, la fierté, la détermination sont les qualités du peuple de Guinée » a indiqué le président Condé.

Aux populations de Nzérékoré, Alpha Condé déclare qu’elles sont de la Guinée qui veut aller de l’avant, qu’elles veulent progresser et qu’elles sont d’ailleurs, la Guinée de demain. S’attaquant à ses opposants, il jure que ces derniers n’ont rien de constructif à proposer au pays.

« Laissez-les regarder dans le rétroviseur. Nous, on regarde devant » scande le président de la république, qui soutient devant une foule acquise à sa cause, que la Guinée avance et continuera d’avancer.

« Le train de la Guinée a démarré. Il y en a qui veulent l’arrêter, mais ils perdent leur temps. La démocratie, c’est quoi ? Les latins disaient ‘’vox populi, vox Dei’’, autrement dit, ‘’la voix du peuple, c’est la voix de Dieu’’. Comment peut-on être un démocrate et avoir peur du suffrage universel ? Comment peut-on être un démocrate et avoir peur que le peuple s’exprime ?’’ interroge le locataire du palais Sékhoutouréya.

Face à la contestation qui grandit du jour au lendemain dans le pays qu’il dirige depuis 2010, Alpha Condé dit n’avoir peur de personne. Personne assure-t-il, ne l’intimidera.

« J’ai dit et je le répète, aujourd’hui encore haut et fort, je ferai ce que le peuple veut (…) Ce que veut le peuple de Guinée, personne ne mettra le bâillon à votre bouche. Vous allez vous exprimer librement» tranche-t-il devant ses fervents partisans.

Une année avant la fin de son second mandat, Alpha Condé est appelé à organiser un scrutin en 2020, pour céder le fauteuil présidentiel à un autre. Sauf que, dans les rangs de ses partisans, l’on souhaite bien prolonger le séjour de leur champion à la tête du pays.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Le Sénégal sous le choc après la disparition de Pape Diouf

Il est 20 heures ce 31 mars au Sénégal. Le couvre-feu destiné à endiguer la pandémie du ...